Catharisme d'aujourd'hui
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Catharisme d'aujourd'hui

Forum de discussion de Culture et études cathares et Église cathare de France.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Continental Edison Aspirateur balai vapeur 1600W – Blanc
55.99 € 79.99 €
Voir le deal

 

 Anne Brenon : les cathares

Aller en bas 
3 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyVen 18 Nov - 8:36

Les éditions Ampelos s'apprêtent à publier le dernier livre de Anne Brenon, intitulé Les cathares.
Il semble qu'il s'agisse d'une refonte de ses traductions des manuscrits afin d'affiner la compréhension du catharisme.
Je vous en dirai plus quand je l'aurai lu, mais s'il devrait être satisfaisant pour des personnes découvrant le catharisme, il ne peut satisfaire les sympathisants avancés et les croyants qui ont largement dépassé ce stade.
En effet, les chercheurs extérieurs à ces groupes ne peuvent entendre que le catharisme est une religion à part du judéo-christianisme à laquelle ils s'évertuent à vouloir la rattacher par des biais plus ou moins douteux (manichéisme, arianisme, adoptianisme, origénisme, etc.).
De la même façon ils sont incapables de comprendre que le catharisme ne se réduit pas à ses pratiques rituelles, mais qu'il comprend également une philosophie, une approche doctrinale et une pratique de vie quotidienne qui le rendent accessible à toute personne sans nécessiter un lien physique entre les groupes qui émettent ses éléments distinctifs. Que ce soit par les marcionites, par les pauliciens, par les bogomiles ou les languedociens, sans oublier les italiens, la transmission de ce pagano-christianisme a atteint des personnes éparpillées en Europe médiévale (Cologne, Champagne, Flandres, Orléanais, etc.) et des personnes distantes dans le temps et l'espace, comme c'est notre cas à nous tous qui n'avons connu aucun cathare vivant.
Cet obscurantisme intellectuel est largement soutenu par des intérêts politico-économiques et religieux, qu'ils soient attachés à la disparition de la mémoire cathare comme les extrémistes catholiques en opposition avec le Vatican, ou certains groupes judéo-chrétiens décidés à se revêtir des «oripeaux» cathares, comme le coucou investissant le nid d'autres oiseaux et détruisant ses œufs.

Chantal et Pierre de Montech aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Pierre de Montech




Messages : 331
Date d'inscription : 07/02/2022
Age : 56
Localisation : Malte

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyVen 18 Nov - 10:34

Merci beaucoup de cette information et de ces commentaires, cher Guilhem.
Pour ce qui me concerne, le Nouveau Testament et "Ecritures cathares", avec en particulier le "Livre des deux principes", complétés par nos échanges réguliers (ne surtout pas s'isoler) et notre pratique collective des rituels au sein de l'ecclésia de l'ECF, sont les éléments essentiels qui nourrissent et donnent de la vitalité au quotidien à ma foi chrétienne vécue en tant que croyant marathonien.
Savoir si la religion cathare est héritière de tel ou tel courant antique ne m'intéresse qu'à titre anecdotique. Quant aux querelles de savants autour de ces sujets périphériques, je ne m'y intéresse pas du tout.
Si l'on doit me rattacher à tout prix à un courant, je pense pouvoir me définir comme un "Lugioïste" convaincu Smile

Guilhem aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyVen 18 Nov - 10:46

Personnellement, je choisis simplement chrétien.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyMer 7 Déc - 16:33

Voici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dont je dispose sur ce livre. Je vous en dirai plus quand je l'aurai lu… la semaine prochaine sans doute.
Ce qui m'inquiète un peu c'est l'idée d'approcher la religion cathare par une relecture de leurs documents.
C'est un domaine où Anne s'est toujours montrée réservée. On verra.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Pierre de Montech




Messages : 331
Date d'inscription : 07/02/2022
Age : 56
Localisation : Malte

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyMer 7 Déc - 17:36

A toutes fins utiles, il est en vente sur Amazon.
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyMer 7 Déc - 17:39

Sur le site de LaLibrairie aussi pour les allergiques à Amazon.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyVen 16 Déc - 13:23

Je vais commenter, pas à pas, ce document, au fur et à mesure que je le lis.
Déjà je note l'embarras concernant la façon dont l'historien qui se veut (se croit ?) extérieur au phénomène, va dénommer les cathares.
Hérésie est critiqué car il est passé du stade de simple choix à celui de condamnation. Et donc le terme dissident semble préféré.
Désolé Anne, mais si comme tu l'écris fort bien le dissident diverge de la ligne officielle, il ne peut désigner les cathares qui n'ont jamais divergé de la ligne originelle : celle de Christ.
Donc, à tout prendre je préfère hérétique dans son sens étymologique : celui qui fait un autre choix que celui considéré comme valable par son accusateur.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyVen 16 Déc - 13:44

Page 18, elle reconnaît elle-même que le terme dissident ne convient pas, puisqu'elle écrit que les cathares aujourd'hui refuseraient ce terme qui sous-entend une séparation du tronc catholique. Pour autant, elle l'utilise !

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptySam 17 Déc - 7:55

L'étude de la Charte de Niquinta (Nicétas) me semble rassembler les éléments permettant de confirmer les recherches effectuées précédemment et renvoyer dans leur cage les déconstructionistes.
Seul point à discuter la critique du nombre de participants, qui ne sont pas clairement dénombrés (multitude), car on voit qu'à un échelon plus modeste (Pieusse) on retrouve là aussi un grand nombre de participants et que, comme le reconnaît Anne, le commanditaire et le scribe étaient des évêques cathares, donc soumis à la Règle qui leur interdisait de mentir.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptySam 17 Déc - 8:09

Je suis un peu amusé par le fait qu'Anne, si elle consent à admettre que la Règle exclut toute tricherie dans la rédaction de la Charte, semble ne pas pouvoir comprendre que la filiation apostolique ne nécessite pas une transmission sacramentelle d'homme à homme. La transmission apostolique est spirituelle.
On voit là les limites étroites d'une étude religieuse du catharisme réalisée par des historiens, au mieux athées pur sucre et au pire judéo-chrétiens.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptySam 17 Déc - 8:24

Dernier point, et non des moindres, qui clôt ce chapitre : Anne constate à l'évidence qu'il y a en Languedoc une tradition cathare antérieure à la venue de Nicétas et même, antérieure à la tradition italienne.
Cela est cohérent avec mon travail sur la double influence cathare issue, pour une part d'une transmission bulgare ayant profité des voies de communication commerciales des Balkans, et une sans doute plus directe qui pourrait être en lien avec le retour des troupes du défunt comte de Toulouse et qui comptait dans ses rangs des guerriers pauliciens intégrés à l'armée de l'empereur Alexis Comnène 1er.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptySam 17 Déc - 8:36

Le chapitre suivant nous parle du dualisme et l'on constate une nouvelle fois les difficultés de l'historien «athée» à appréhender des concepts religieux.
Le recours au dictionnaire n'y change rien. En effet si les cathares affirment deux principes fondateurs de deux empyrées, l'un bon et l'autre mauvais, expliquez-moi en quoi les catholiques (et les autres) ne le seraient pas eux qui professent deux responsables de deux empyrées, le paradis et l'enfer ?
On le voit, le catharisme n'est pas plus dualiste que le catholicisme, mais il diffère en cela qu'il est dualiste ontologique quand le catholicisme est dualiste eschatologique !
Or, c'est l'accusation injustifiée de dualisme radical qui a contribué largement et continue d'ailleurs à le faire, à assimiler le catharisme au manichéisme auquel il ne se rattache en rien.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptySam 17 Déc - 10:43

Quand on aborde la doctrine, les choses se gâtent un peu.
Anne adopte l'analyse de Jean Duvernoy qui, pour sortir les cathares de l'accusation manichéenne les avait rapprochés de la pensée d'Origène, Père de l'Église catholique de la première moitié du 3e siècle.
Mais, Jean Duvernoy et ceux qui ont repris son argument se trompent. Origène était catholique et son rejet partiel qui lui fermera la porte de la canonisation, tient à sa volonté d'exégèse des textes biblique dont il sera le premier pratiquant, qui lui fit affirmer des éléments qui sont clairement indiqués dans les textes.
Les cathares n'ont rien fait d'autre. Mais, Origène ne rejeta jamais le catholicisme et s'opposa aux opposants du catholicisme.
Même celui qui est considéré comme «disciple», Érasme de Rotterdam, pourtant proche des idées de Martin Luther, refusa de s'engager dans le protestantisme.
Donc, oui les cathares et Origène ont des avis concordant sur certains points de l'exégèse des Écritures — et comment faire autrement si on se donne la peine d'y réfléchir —, mais c'est leur seule proximité. Les cathares ne sont donc ni des origéniens tardifs, ni des élèves de ce penseur puisqu'ils sont tenant d'une doctrine profondément contraire à celle du catholicisme que validait Origène et que l'exégèse qu'ils ont réalisée, comme d'autres d'ailleurs, n'est en rien la propriété exclusive de ce penseur. Si l'on regarde précisément les auteurs antérieurs : Paul, Cérinthe, Satornil, Ménandre et Marcion par exemple, on voit très bien d'où vient la doctrine cathare. Mais pour cela il faut quitter la chaire historienne et apprendre l'étude doctrinale.
Maintenant que des protestants modernes, comme Jean Duvernoy ou certain pasteur en mal de reconnaissance, s'arc-boutent sur Origène qui a forcément influencé les premiers protestants, n'est pas étonnant, mais cela ne valide par pour autant leur thèse.


Dernière édition par Guilhem le Sam 17 Déc - 12:01, édité 1 fois

Chantal et Pierre de Montech aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptySam 17 Déc - 11:20

Plutôt que de céder à une logomachie qui ne peut satisfaire que ceux qui sont ignorants du sujet, je vous invite à lire les auteurs qui ont étudié Origène.
Les plus anciens, Pamphyle de Césarée qui prit sa suite à son école de théologie et Eusèbe de Césaré son élève l'ont largement défendu dans leur apologie d'Origène.
Henri Crouzel, jésuite et prêtre catholique, enseignant à l'Institut catholique de Toulouse, a bien étudié Origène (Origène et la philosophie, Origène et la «connaissance mystique»), montrant que son étude approfondie de Platon et des Écritures expliquait clairement ses choix.
Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Origène, et qui seraient donc plus facilement impressionnables, je rappelle que la principale critique faite à Origène est d'avoir émis l'hypothèse de la pré-existence des âmes et leur réincarnation jusqu'à ce qu'elles aient purifiées leurs erreurs. La chute des âmes de l'Apocalypse de Jean confirme cette pré-existence que les catholiques ont remplacée par une vision traducianiste qui ne s'appuie sur rien. Quant à la réincarnation en vue d'un parcours salvateur, elle n'a rien à voir avec le catharisme où le salut ne peut s'obtenir que dans la vie actuelle puisque la transmigration «efface» le vécu antérieur.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptySam 17 Déc - 20:09

Pour souffler un peu, voici un lien vers le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyDim 18 Déc - 12:02

L'auteure semble s'étonner de la démarche doctrinale cathare, comme l'avait fait en son temps Pilar Jimenez, qui est sans cesse évolutive face à une dogmatique judéo-chrétienne figée.
C'est sans aucun doute la base des erreurs d'analyse commises assez généralement par les chercheurs et l'on voit ici que l'athéisme revendiqué ne change rien aux a prioris qui servent de structure à l'analyse.
Il faut comprendre que l'objectivité n'existe pas. Mais le pire n'est pas de manquer d'objectivité, c'est de se croire objectif, car alors on devient sourd aux remarques et on s'abstient de la nécessaire remise en question qu'elles devraient susciter.
L'auteure aurait sans doute mieux fait de présenter divers angles d'analyses selon les courants habituels, et pourquoi pas la lecture des cathares d'aujourd'hui. En étiquetant honnêtement les points de vue on laisse à chacun le choix d'un préférer un à l'autre ou de les considérer à l'aune de leur tendance.
Là on a un point de vue judéo-chrétien, fortement mâtiné de protestantisme, qui se croit objectif et qui s'interdit d'aller vérifier tous les points de vue. Pas étonnant que ce travail ait intéressé une maison d'édition protestante.


Dernière édition par Guilhem le Dim 18 Déc - 12:41, édité 2 fois

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyDim 18 Déc - 12:11

Le judéo-christianisme latent de Anne se ressent très bien page 53 dans le choix d'un catharisme mitigé pré-éxistant au catharisme absolu. En effet, dans l'optique où seule la voie judéo-chrétienne a fondé et construit le christianisme, le glissement n'a pu se faire que dans ce sens.
Mais si l'on considère que l'expression bogomile et cathare sont issues d'une prédication paulicienne, c'est la voie absolue qui devient première et qui se justifie en raison de l'agressivité ambiante des judéo-chrétiens contre ces nouveaux prédicateurs dont certains vont secondairement «atténuer» leur doctrine pour la rendre plus acceptable, initiant ainsi la voie mitigée qui se charge forcément des incohérences judéo-chrétiennes.
Comme quoi, quand on démarre une recherche sur une voie non totalement explorée et avec des a prioris, on ne trouve que ce que l'on cherche et que l'on désire découvrir.

Chantal et Pierre de Montech aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyLun 19 Déc - 8:09

L'analyse du Traité cathare anonyme met en avant deux points que Anne semble avoir mal perçus ou interprétés :
La référence au Psaume 146, 6 n'invalidait pas aux yeux des cathares médiévaux la fait que ce monde n'est pas une création de Dieu, car il était courant à l'époque d'imaginer que la création spirituelle — seule divine —, était construite sur le même format que la création mondaine (terre, ciel, etc.).
Le démiurge (p. 55) n'est pas un ange déchu révolté, car alors il ne pourrait être issu du Néant. C'est bien une émanation du Mal principiel qui retournera au Néant le moment venu.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyLun 19 Déc - 8:45

L'analyse du Livre des deux Principes me semble de bonne facture. Le rattachement à la période pré-scolastique me semble poser un problème philosophique majeur.
La philosophie est une réflexion active et hautement exemplaire : on vit ce que l'on dit et l'on dit ce que notre vie nous démontre.
La scolastique est une réflexion philosophique tronquée de sa part essentielle qu'est la vie quotidienne en total accord avec la pensée. Faute de se sentir capable de vivre ce que l'on dit, on se contente de dire ce que les vrais philosophes disaient et vivaient et d'essayer d'en tirer des interprétations qui, notamment au Moyen Âge, visaient à valider le dogme catholique.
Les cathares n'étaient pas pré-scolastiques ; ils étaient philosophes tout simplement.
Pour ceux qui s'inquiéteraient de la mention 0à, page 61, je pense qu'il ne peut s'agir que d'une coquille.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Pierre de Montech




Messages : 331
Date d'inscription : 07/02/2022
Age : 56
Localisation : Malte

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyLun 19 Déc - 10:11

Bonjour Guilhem, et merci infiniment de ton analyse fine du dernier Brenon.
La scolastique est, selon moi, non pas une philosophie, mais juste un mode de raisonnement qui vise à interpréter les écritures à partir des textes redécouverts de philosophe grecs, tels Aristote et Platon, ou de textes qui leur sont attribués.
Que Jean de Lugio, comme tous les clercs de son temps, utilise ce mode de raisonnement, 'dernier cri' à l'époque, afin de mieux confondre ses adversaires sur leur propre terrain intellectuel, et qu'Anne Brenon dise qu'il soit proche de la scolastique primitive, pourquoi pas?
Si la scolastique est considérée uniquement comme une technique pour philosopher, alors, les vrais philosophes continuent de vraiment philosopher, à la façon de leur époque, et les pseudo-philosophes continuent de pseudo-philosopher de la même manière. 
En pratiquant la méthode scolastique, les philosophes cathares, tels Jean de Lugio, disposent ainsi des mêmes armes intellectuelles, rationnelles et logiques que ces derniers pour les placer face à leurs contradictions doctrinales lors de disputatio ou via des écrits.
Tel est mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyLun 19 Déc - 11:20

Peut-être, mais avec la différence essentielle que leur philosophie marche sur ses deux pieds (théorie et pratique) quand celle des autres claudique uniquement sur celui de la théorie.

Le chapitre 4, traite des Rituels. Anne donne l'impression d'hésiter à dire quoi que ce soit qui puisse gêner ou fâcher le troupeau judéo-chrétien. L'organisation ecclésiale cathare est proche — je dirai même personnellement —, conforme à celle des Églises primitives. Le terme imité ? entre parenthèses est sans fondement, puisque justement la lignée cathare est toujours restée dans la droite ligne de l'Église primitive.
Il n'y a pas de lecture parallèle au plan sacerdotal du catharisme vis-à-vis du catholicisme. La lecture est fondamentalement extérieure et plus elle s'approfondie, plus elle s'écarte. En fait, catharisme et catholicisme n'ont qu'un seul point commun : le message christique.
L'utilisation du terme sacrement, concernant la Consolation, n'est pas inapproprié, même si les cathares médiévaux ne l'utilisaient pas. La langue évolue et les définitions des vocables aussi. Le sacrement confère un état, une dignité, reconnus de tous. Le Rituel désigne une pratique religieuse communautaire qui ne change rien à l'état de celui qui le pratique.
Donc, la Consolation est bien un sacrement, comme c'est le cas — pour les catholiques —, du baptême, de la communion, du mariage, de l'ordination et des saints sacrements.
La confirmation est plutôt une tentative de validation a posteriori d'un baptême imposé à la naissance.
Le catharisme n'ayant qu'un sacrement, comme indiqué pour l'Église primitive, les Rituels apparaissent comme prédominants, même s'ils sont soumis à la direction d'un consolé, à l'exception du baiser de paix (caretas) qui peut se pratiquer entre croyants en l'absence d'un consolé.


Dernière édition par Guilhem le Lun 19 Déc - 13:18, édité 1 fois

Chantal et Pierre de Montech aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyLun 19 Déc - 13:17

Le chapitre 5 qui traite de la Consolation est bien rendu. Notons cependant l'intérêt supérieur qu'il convient d'accorder au texte issu du NT occitan de Lyon, car il est le plus récent. En effet, il figure dans un ensemble clairement destiné à des consolés non ordonnés - Pierre Autier ne dépassera jamais le stade du diacre —, afin de leur permettre de transmettre des Rituels et un sacrement initialement réservé aux ordonnés (évêques, fils et diacres). Il est donc doublement intéressant, en cela qu'il offre une présentation exhaustive des pratiques et qu'il est la dernière version de ce qui se pratiquait avant la fin de l'Église de Dieu. Le Rituel des Heures qu'il contient est spécifique à cette cérémonie. la pratique rituelle des Heures ne figure pas dans ce document puisque les consolés la connaissaient par cœur.
Il faut bien préciser que ce sacrement est la confirmation ecclésiale de la réception de l'enseignement du Saint-Esprit qui se manifeste d'abord chez le novice ; la cérémonie est organisée quand la communauté évangélique de l'intéressé confirme la réalité de ce changement spirituel et qu'elle est acceptée comme telle par l'évêque. Ce n'est donc pas une attribution d'un état différent, mais le constat de ce changement d'état lié à une infusion spirituelle faite par le Saint-Esprit lui-même.
C'est aussi pour cela que le baptême d'esprit ne peut concerner que des personnes prêtes à vivre leur foi au quotidien sans aucune perturbation mondaine, ce qui explique la nécessité d'un suivi rigoureux de la Règle de justice et de vérité. En cela on comprend que le baptême catholique ne puisse pas être considéré comme valable tant il est dénaturé et amoindri.

Chantal et Pierre de Montech aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyMar 20 Déc - 11:18

Les fonctions «sacramentelles» du consolament.

Ce chapitre montre les limites d'une analyse historienne d'un phénomène spirituel.
Si l'on reprend la définition d'un sacrement on trouve :
 
Antidote (Druide:copyright:) a écrit:
Rite sacré chrétien institué afin de produire ou d’augmenter la grâce dans les âmes, acte destiné à la sanctification des fidèles. 

On note dans cette définition que ce qui est sacramentel doit provoquer une modification au niveau spirituel. C'est exactement cela pour la Consolation où le croyant cathare (qui n'est donc pas chrétien) accède à ce statut spirituel qui signifie un renversement majeur d'un esprit-saint prisonnier de la matière à un esprit-saint partiellement libéré de la matière. Libération qui se maintient grâce à une pratique rituelle et mondaine très précise.
Cela est aux antipodes des «sacrements» judéo-chrétiens officiel à l'exception de l'ordination, qui ne figure pas dans les sept sacrements judéo-chrétiens, mais qui ressemble à la Consolation.

La pudeur d'Anne à traiter la Consolation de sacrement est donc superflue, car elle correspond exactement à la définition.
Par contre, la comparer à une confirmation catholique est faux. La confirmation est un acte par lequel l'adolescent réitère l'engagement spirituel fait par d'autres en son nom, mais ne va absolument rien changer en lui du point de vue spirituel. L'affubler du titre de chrétien est une erreur sémantique ; au mieux il peut être croyant, mais la plupart du temps il reste mondain.
Tout ce qui suit est donc frappé du même sceau d'inexactitude spirituelle : pénitence, extrême onction, mariage, eucharistie sont sans aucun rapport. Comme je l'ai dit, seule l'ordination s'en rapproche même si elle reste en retrait des engagements mondains du chrétien cathare.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyMar 20 Déc - 11:38

Le Service, qui est rituel, c'est-à-dire une pratique régulière au sein d'une communauté évangélique, est bien une forme de pénitence, mais ce qui crée le problème c'est la vulgarisation du baptême catholique qui crée de fait, non pas des chrétiens mais des pécheurs puisqu'il donne un statut intenable, y compris chez les adultes. Du coup, tous ces baptisés de pacotille commettent péchés sur péchés, ce qui oblige à un repentir à géométrie variable, mais sans jamais imposer un nouveau baptême.
On comprend mieux pourquoi les cathares sont restés fidèles à la démarche christique qui faisait du baptême un acte rare nécessitant une longue et assidue préparation en vue d'un engagement durable et choisi.
La Consolation aux mourants était demandée par les croyants, mais jamais les chrétiens n'ont garanti qu'elle apporterait le Salut. Quand on voit le temps nécessaire à un novice pour être prêt à recevoir son baptême d'esprit, il est illusoire de penser que l'approche de la mort peut suffire. D'ailleurs les très nombreux revirements intervenus lorsque le mourant guérissait, suffire à confirmer le manque d'engagement manifester pour recevoir cette Consolation. Le Salut d'un mourant non consolé dans les règles passe par la grâce divine que reçoit celui qui sur son lit de mort manifeste sincèrement sa contrition envers les fautes commises devant Dieu. Cela ne doit plus relever d'une pratique au résultat douteux.

Chantal et Pierre de Montech aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Guilhem
Admin



Messages : 934
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares EmptyMar 20 Déc - 15:56

Le chapitre 6 qui nous présente les documents cathares disponibles est bien rendu et semble également bien compris dans sa fonction réelle.
En effet, ces documents sont à usage interne des communautés qui les ont produits. L'échelonnement montre bien que le plus récent est le rituel occitan (provençal) conservé à Lyon. Sa composition montre clairement qu'il s'agit, outre le NT destiné aux prêches auprès des croyants, d'une collection de rituels et sacrements destinés à permettre à des consolés qui n'appartiennent pas à l'Ordre de l'Église (c'st-à-dire : évêques et Fils majeurs et mineurs) de réaliser, par délégation, des pratiques initialement réservées à cette hiérarchie et qui sont donc mal connues des consolés eux-même.
Ainsi, grâce à ces textes très détaillés, ils pouvaient exécuter des sacrements et des rituels valides aux yeux de l'Église.
C'est pour cela que je me suis principalement appuyé sur ce document pour remettre au goût du jours ces pratiques qui ont tout leur place à notre époque.
Bien entendu, le livre ne rend pas vraiment compte de l'aspect spirituel, mais reste très correct sur les informations historiques, géographiques et textuelles de ces documents.

Chantal et Pierre de Montech aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Contenu sponsorisé





Anne Brenon : les cathares Empty
MessageSujet: Re: Anne Brenon : les cathares   Anne Brenon : les cathares Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Anne Brenon : les cathares
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les sources des cathares
» Contes cathares
» Cathares et exorcismes
» Les cathares et la guerre
» La foi chez les cathares

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharisme d'aujourd'hui :: Bibliothèque cathare :: Livres, films, etc.-
Sauter vers: