Catharisme d'aujourd'hui
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Catharisme d'aujourd'hui

Forum de discussion de Culture et études cathares et Église cathare de France.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

 

 «La philosophie du catharisme» de René Nelli

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Chantal

Chantal


Messages : 1021
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyVen 3 Fév - 17:50

Dans cet essai, René Nelli, étudie les trois œuvres essentielles de la philosophie cathare ( Le Traité cathare de Bartholomé de Carcassonne, le Livre des deux principes ou Liber de duobos principiis  que l'on nommera comme lui Liber par commodité et le Traité perdu de Jean de Lugio d'après Raynier Sacconi).  Tout en les resituant  dans leur contexte historique et en cherchant les inspirations diverses de ces trois œuvres,  en mettant leur cosmogonie en parallèle avec les textes apocryphes et Traités catholiques  savants ,  c'est il me semble,  une étude complète du dualisme radical du treizième siècle que nous offre le philosophe.  Bien que pas toujours accessible étant donnés la grande érudition de ce philosophe et les "raccourcis" qu'il se permet de faire en oubliant peut-être un peu ses lecteurs, cet essai est captivant,, et me pose de nombreuses questions. Il m'importe de partager ce questionnement avec vous. 
Le livre des deux principes ou Liber était au départ, comme chacun sait, un gros traité qui contenait toute  la philosophie du dualisme absolu de Jean de Lugio. Le polémiste catholique Raynier Sacconi qui l'avait probablement entre les mains quand il rédigea sa Summa de Catharis (1250) ne nous a livré que l'ensemble des 7 petits traités juxtaposés que nous pouvons lire aujourd'hui. Ce qui n'est pour R. Nelli qu'une partie d'un résumé de l'ouvrage initial, partie qui  aurait été rédigée selon Christine Thouzellier entre 1250 et 1276 avec des éléments de facture plus ancienne empruntés à Jean de Lugio ( vers 1230-1235).  
Voici les premières remarques étonnantes de R. Nelli sur le Liber:
Citation :
Si le Liber paraît reproduire l'enseignement de Jean de Lugio (notamment la théorie de la création ainsi que la réfutation du libre arbitre), il est incontestable qu'il s'en écarte aussi assez souvent.»
 René Nelli avance l'hypothèse que le Liber fut probablement écrit par un disciple qui n'a pas toujours compris le maître.
L'innovation de Jean de Lugio selon R. Nelli 
Citation :
… a consisté à soumettre tout l'univers matériel et spirituel, tous les êtres créés par le vrai Dieu, aux effets de la corruption satanique. Sauf Dieu lui-même , aucun être n'est purement bon.»
Et un peu plus loin, il écrit:
Citation :
« Jean de Lugio pense que le Dieu d'éternité est contraint de subir dans ses créatures et temporairement le mal que le Diable leur fait commettre et la douleur qu'il leur inflige en châtiment. C'est là un des points où l'on risque de faire un contresens grave sur la pensée de Jean de Lugio, contresens dans lequel il semble que l'auteur du Liber soit tombé. Le Mal et le châtiment -autre forme du mal- sont absolument incompatibles avec l'essence du vrai Dieu.»
Je pense que cette critique s'adresse à la partie du texte du Liber intitulée «De l'origine du Mal ou du mauvais principe». Après avoir cité Isaïe (1,14) Malachie (II, 17), Job (II,3)… l'auteur du Liber écrit: 
Citation :
«…Car s'il n'y avait qu'un principe principiel saint, juste et bon, comme l'est […], le Seigneur vrai Dieu, il ne s'infligerait point lui-même tristesse, affliction et douleur, il ne subirait pas lui-même le châtiment de ses propres actions; il ne souffrirait pas, ne se repentirait pas, n'aurait pas besoin d'être aidé, ne serait point asservi dans les péchés d'autrui; ne désirerait rien, et n'aurait pas besoin de vouloir hâter ce qui est trop lent à se réaliser […] il ne pourrait être mû ni contraint par personne.»
Voici l'analyse de R Nelli sur ces affirmations du "disciple" de Jean de Lugio:
Citation :
Il interprète les rapports de Dieu avec le Mal «étranger» selon un point de vue qui rejoint le Dualisme mitigé et même le catholicisme. En soutenant que Dieu «fait» le mal en ne l'empêchant pas , alors qu'il pourrait l'empêcher, c'est-à-dire en laissant punir ses créatures, il parle exactement comme un moniste. Il déclare que ce Dieu bon laisse agir Satan pour punir justement ses créatures, alors que Jean de Lugio aurait dit , au contraire, que Dieu souffrait d'être obligé de laisser agir Satan à sa place. L'auteur du Liber contredit Jean de Lugio et se contredit lui-même en affirmant: 1, que les créatures ont péché, alors qu'elles n'ont point de libre arbitre; 2, en refusant de voir que si Dieu les punit «librement», il se rend lui-même coupable du mal que représente le châtiment. Nous ne croyons pas que Jean de Lugio ait pu soutenir pareille théorie qui va à l'encontre de ce qu'il a pensé par ailleurs et de ce que pensaient tous les dualistes.»
L'analyse que fait Guilhem (sur le site dans «Les textes cathares, le livre des deux principes), nous aide bien sûr à modérer la critique de R Nelli . Nous devons nous rappeler, en effet,  qu'au Moyen-Âge l'analyse critique des textes n'existait pas, et de ce fait il était difficile de remettre en cause ce que disaient les textes "dominants". Pour cette raison, l'auteur du Liber n'a pu éviter la représentation anthropomorphique d'un Dieu qu'il montre affecté. Ce qui pour nous aujourd'hui est impossible . Comme  il est tout à fait inconcevable que Dieu puisse faire le Mal , de même il est  inconcevable que le Mal s'en prenne au Bien lui-même . On ne peut aujourd'hui que déplorer la perte du Traité de Jean de Lugio qui nous prive probablement d'une partie de sa pensée unique.

Guilhem et Pierre de Montech aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyVen 3 Fév - 20:35

C'est la raison pour laquelle je ne met pas l'œuvre de René Nelli dans les textes à la portée des débutants.
Les contraintes de jean de Lugio au Moyen Âge ne sont pas les mêmes que celles de René Nelli au 20e siècle, mais elles le handicapent moins.
Le recours à l'anthropomorphisme est un moyen de rendre le message intelligible à tous et de faire réfléchir les gens de son époque pour qu'ils développent un esprit critique libéré des chaînes de la toute puissance judéo-chrétienne.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 1021
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyMer 8 Fév - 10:37

Voici ce que René Nelli répondit aux hérésiologues (hormis Christine Thouzellier) qui jugeaient les démonstrations de Jean de Lugio «faibles» ou «dépassées»:
Citation :
Dans un monde où le créateur agit dans ses créatures, veut et souffre en elles et qui leur est immanent; bref, dans un monde du Bien où règne le panthéisme , et où les âmes en tant que bonnes ne sont guère que les modes du Bon principe - les arguments de Jean de Lugio et de l'auteur de Liber ne sont nullement « dépassés». Ils ont même trouvé ici leur point de perfection. Ce qui le prouve, c'est qu'on le retrouve non pas seulement dans les systèmes dualistes mais dans toutes les philosophies où la créature est en Dieu, vit en Dieu, se meut en Dieu. On est parfois surpris de reconnaître dans le Dictionnaire  de Bayle  - et même dans l'éthique de Spinoza - des idées qui semblent directement empruntées à Jean de Lugio.
Cela n'ouvre-t-il pas en vous un appétit philosophique? Personnellement cette remarque m'emplit d'une joie inédite et me conforte dans l'importance du rôle de la philosophie dans notre spiritualité.
On peut encore lire, toujours dans son analyse du Liber cette réflexion de J. J. Ampère:
Citation :
Comment considérer la volonté humaine comme indépendante de celle dans laquelle vit et se meut tout esprit?
Et René Nelli d'ajouter: 
Citation :
Dans le système de Jean de Lugio, non seulement Dieu «tient l'homme par la main», mais il est avec lui «comme le soleil est avec chacun de ses rayons». […] Les arguments contre le libre arbitre ne sont valables que si l'on croit au Dualisme absolu, mais  le Dualisme absolu ne peut être fondé que si l'on nie d'abord et a priori le libre arbitre.
Ce livre de R. Nelli m'aide vraiment à comprendre la philosophie de Jean de Lugio dont je trouvais l'écriture plutôt sibylline. Il est évident qu'on ne peut faire l'impasse de la philosophie (antique à nos jours) si l'on veut vraiment comprendre l'essence  de la pensée cathare.

Guilhem aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Chantal

Chantal


Messages : 1021
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyVen 10 Fév - 15:35

Je reviens sur cette citation de R. Nelli qui me déroute un peu:
Citation :
Dans un monde où le créateur …] qui agit dans ses créatures, veut et souffre en elles et qui leur est immanent; bref, dans un monde du Bien où règne le panthéisme et où les âmes en tant que bonnes ne sont guère que les modes du Bon principe…
Le concept actuel du panthéisme (selon le  système de Spinoza) définit Dieu comme immanent au monde; Dieu est tout, ou encore l'intégralité du monde (à l'opposé de la transcendance du Dieu créateur). 
Le Dieu  cathare, lui est encore autre; il n'est ni immanent , ni transcendant, il est étranger au monde, ou, peut-être, pourrait -on dire immanent dans chacune de ses créatures.
On ne peut, il me semble, concevoir cette immanence, uniquement si R. Nelli parle de l'empirée céleste, car pour nous sur cette terre, le panthéisme n'est pas d'actualité.
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyVen 10 Fév - 17:14

Et oui, un judéo-chrétien a du mal à imaginer Dieu comme un principe et non comme un être pensant et souffrant.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 1021
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyVen 10 Fév - 17:46

Naïve, je pensais R. Nelli cathare.
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyVen 10 Fév - 18:28

Sympathisant sans aucun doute. Mais il n'y a rien dans sa vie qui permette d'espérer plus.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 1021
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptySam 11 Fév - 16:21

Corruption et création selon R. Nelli:
Citation :
La deuxième grande idée dualiste est donc celle qui pose que le mauvais principe - cette racine indestructible de néant - tend à empêcher  le vrai Dieu de se manifester, de créer. […] Satan n'est pas seulement le prince de ce monde, mais celui de toute la manifestation. [ …]Le mauvais principe pour mettre Dieu en échec, pour l'obliger à spatialiser et à temporaliser sa propre création […] Bref, il essaie d'anéantir Dieu  en tant qu'il s'exprime dans des êtres qui ne sont pas Lui. [ … ]( Et de conclure ): C'est pour cette raison que le Dualisme radical insiste beaucoup plus que les autres philosophies sur la souffrance de Dieu.
Encore une fois, il est difficile de suivre R. Nelli, car ni dans le texte de Barthélémy de Carcassonne, ni dans  celui de  Jean,de Lugio, pas davantage dans le  Liber ,on ne trouve de trace de cette souffrance
de Dieu si ce n'est quand ces auteurs citent les Écritures, ce qui n'est pas du tout , bien sûr , la même chose.
La suite est encore plus  incongrue: 
Citation :
La passion de Jésus-Christ - expiatoire dans le catholicisme traditionnel -  devient, dans la dualisme radical, l'expression d'une nécessité métaphysique: c'est toute la Divinité qui est crucifiée dans le monde manifesté, parce qu'il est impossible qu'elle crée sans avoir à supporter dans ses créatures le mal de la limitation, de l'imperfection et à subir le malheur de la corruption diabolique.
R. Nelli semble oublier que les cathares n'ont jamais cru en la crucifixion.
Enfin, je ne suis pas du tout en accord avec sa vision de «l'antagonisme» entre Dieu et le Diable.
En effet, décrivant le monde du «Mélange» comme le «champ clos où les deux principes  se rencontrent, s'affrontent, se limitent l'un l'autre», l'«âme déchirée et mouvante»( l'esprit saint, donc) a , nous dit-il, une extrême importance dans « l'économie de la manifestation
Citation :

Dieu et le Diable ont besoin, l'un et l'autre , de sa substance éternelle. Car, s'il ne s'emparait pas de sa réalité, dont il se nourrit, en essayant de la corrompre, le Diable ne serait rien. Et , si le vrai Dieu ne la sauvait pas , elle et les autres âmes qui font partie de Lui, il ne serait pas lui-même sauvé, car il ne peut pas se libérer, dans le temps et dans la manifestation, de l'emprise du Néant qu'en recouvrant toute l'étendue de son être: il est nécessairement le sauveur-sauvé.
Il est impossible d'adhérer à cette vision d'un Dieu amoindri dans un combat avec le Diable. D'une part,  sachant que Le principe du Bien n'a aucun Mal à opposer au Mal, le "combat" n'a même pas lieu,  le premier n'ayant en outre aucune part active en ce monde ;  d'autre part le principe du Bien est inaltérable, indivisible par son état même de principe ,non atteignable et  Absolu dans son omniscience et dans son omnipotence. On ne voit pas comment un tel principe pourrait être sujet à une quelconque nécessité, comme on ne voit pas non plus comment un autre principe, si puissant soit-il, mais dénué de l''Être, pourrait affaiblir le premier.
Cette vision paraît en effet bien judéo-chrétienne.
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptySam 11 Fév - 16:36

Tu sais pourquoi je ne recommande pas ce livre aux débutants.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 1021
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptySam 11 Fév - 16:45

Je comprends. Je suis aussi un peu déçue par ses"" élucubrations"; on aurait pu attendre tellement mieux de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal

Chantal


Messages : 1021
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyDim 19 Fév - 14:23

Les trois modalités de la puissance du Bien, selon R. Nelli.
Chapitre «Le livre des deux principes», le philosophe déclare:
Citation :
On refuse généralement de considérer qu'il peut exister des degrés intermédiaire entre la liberté fallacieuse (le libre arbitre) et la « libération» (l'impossibilité de faire le mal). Les cathares étaient ,sur ce point, meilleurs psychologues que les catholiques. On est frappé de voir que les différences qu'ils établissaient entre les hommes correspondent exactement aux trois modalités de la Puissance de Bien: le pouvoir de connaître le Bien, celui de le vouloir, celui de le faire. Il est évident qu'à chacun de ces niveaux où Dieu appelle progressivement les croyants par grâce, est attachée une certaine liberté (sinon en quoi consisterait cette grâce?). On acquiert d'abord l'entendensa del ben, la connaissance du bien et du mal, et l'on est déjà, de ce fait, sur un plan bien supérieur à celui où se meuvent les ignorants et les inconscients. L'originalité du catharisme est d'avoir vu, avec profondeur, que l'absence de liberté réside entièrement dans l'écart qui sépare la volonté de bien du pouvoir de le faire; mais que la libération commence effectivement avec cette « bonne volonté». «Puisqu'il est assuré que l'âme sera à la fin libérée du mal, il faut bien que cette libération s'annonce par une orientation générale nécessaire (l'âme est déterminée à être progressivement libérée).
Même s'il exagère, me semble-t-il, l'écart qui sépare l'éveillé de l'inconscient, cette analyse , pour le reste, me paraît intéressante. Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyDim 19 Fév - 15:16

Je la partage. C'est ce que nous disons quand nous parlons de trois niveaux au sein du catharisme : les consolés, les croyants et les sympathisants.

Chantal aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Vidal

Vidal


Messages : 320
Date d'inscription : 05/11/2021

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyLun 20 Fév - 8:40

Je résume, à ma manière: Être le Bien, faire le Bien, penser le Bien.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal

Chantal


Messages : 1021
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyLun 20 Fév - 8:53

Avec une grosse difficulté au départ: se rendre compte que le Bien est en nous. Et la question reste  entière: Pourquoi cette prise de conscience est si difficile pour la majorité des humains?
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyLun 20 Fév - 9:04

Parce que, comme dans la grotte de Platon, quand tu n'as qu'un point de vue limité tu ne peux pas tout voir.
Ceux qui sont enchaînés face au mur sont ceux qui n'imaginent pas d'autres options que celles que leur offre le monde. Du coup, ils n'ont d'autre objectif que de réussir en ce monde. Ils sont souvent handicapés par un statut mondain préférentiel qui leur fait croire que choisir une autre voie serait déchoir. Pour lâcher prise il faut avoir une espérance, donc accepter l'idée que l'état actuel n'est pas ce que l'on peut espérer de mieux.

Steeve aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Vidal

Vidal


Messages : 320
Date d'inscription : 05/11/2021

«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli EmptyLun 20 Fév - 15:37

Mais parce que nous avons été fait deux...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





«La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty
MessageSujet: Re: «La philosophie du catharisme» de René Nelli   «La philosophie du catharisme» de René Nelli Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
«La philosophie du catharisme» de René Nelli
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le catharisme est il une philosophie ?
» "Des choses cachées depuis la fondation du monde" René Girard
» Philosophie de comptoir
» Qu'est-ce que la philosophie antique ?
» Philosophie: libre-service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharisme d'aujourd'hui :: Généralités :: Livres, films, etc.-
Sauter vers: