Catharisme d'aujourd'hui
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Catharisme d'aujourd'hui

Forum de discussion de Culture et études cathares et Église cathare de France.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -39%
Ordinateur portable ASUS Chromebook Vibe CX34 Flip
Voir le deal
399 €

 

 Poésie: Jean Tardieu "Oradour, les Dieux étouffés" 1944

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Chantal

Chantal


Messages : 959
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

Poésie: Jean Tardieu "Oradour, les Dieux étouffés" 1944  Empty
MessageSujet: Poésie: Jean Tardieu "Oradour, les Dieux étouffés" 1944    Poésie: Jean Tardieu "Oradour, les Dieux étouffés" 1944  EmptySam 12 Mar - 14:29

De nouveau le Mal est en action aux portes de l'Europe dans son oeuvre la plus radicale: la guerre. Que restera t-il de la terre ukrainienne après le passage des chars russes? Un dictateur, quelque part sur la terre, et qui n'en est pas à son premier génocide, terrorise un peuple, pilonnant inexorablement son territoire, laissant aux  populations des villages le choix entre le grand exode ou la mort. Les européens  regardent de leurs grands yeux aveugles, entendent le bruit des bombes par les canaux aseptisés des médias.
Citation :
Parce qu'ils regardent sans regarder et qu'ils entendent sans entendre ni sans comprendre.( Matthieu 13,3)
L'abîme laissé à Mariupol, à Karkiv, à Odessa. . . c'est la destruction totale, la ruine ,le néant. Il y a peu, Guilhem citait Marx: " Celui qui ne connait pas l'histoire est condamné à la revivre". Le diable semble-t-il ne se contente pas de disposer du temps de l'humain, il peut aussi lui voler sa mémoire.
De nombreuses poésies, comme "armes pacifiques" ont pourtant tenté d'établir ce drame humain qu'est la guerre comme "devoir de mémoire" . Quelle tristesse de voir que cela reste lettre morte!
Le village d'Oradour sur Glane ,ayant subi la barbarie nazie au cours de la deuxième guerre mondiale, fut rayé de la carte. Jamais reconstruit, ce village-fantôme (comme les camps de concentration) est témoin de la trace d'une telle ignominie, afin que chacun se souvienne, pour ne pas recommencer. Combien faudra-t-il encore de "villages-fantômes" en Ukraine, ailleurs sur la terre , avant que l'être humain ne laisse plus  le diable lui voler sa mémoire? Un point positif à ce désastre? Le monde devenant de moins en moins vivable, le "lâcher-prise" nous sera peut-être plus facile.. . Notre bienveillance doit aussi se diriger vers le peuple russe sous la botte du dictateur. 
Voici le triste constat de Jean Tardieu sur une terre massacrée.

"Oradour n'a plus de femmes
Oradour n'a plus d'hommes
Oradour n'a plus de feuilles
Oradour n'a plus de pierres
Oradour n'a plus d'église
Oradour n'a plus d'enfants.

Plus de fumée plus de rire
plus de toits plus de greniers
Plus de meules plus d'amour
Plus de vin plus de chansons.

Oradour, j'ai peur d'entendre
Oradour, je n'ose pas
Approcher de tes blessures
De ton sang de tes ruines,
Je ne peux je ne peux pas
Voir ni entendre ton nom.

Oradour je crie et hurle
Chaque fois qu'un coeur éclate
Sous les coups des assassins
Une tête épouvantée
Deux yeux larges deux yeux rouges
Deux yeux graves deux yeux grands
Comme la nuit la folie
Deux yeux de petits enfants;
Ils ne me quitteront pas.

Oradour je n'ose plus
Lire ou prononcer ton nom.

Oradour honte des hommes
Oradour honte éternelle
Nos coeurs ne s'apaiseront
Que par la pire vengeance
Haine et honte pour toujours.

Oradour n'a plus de forme
Oradour, femmes ni hommes
Oradour n'a plus d'enfants
Oradour n'a plus de feuilles
Oradour n'a plus d'église
Plus de fumée plus de filles
Plus de soirs ni de matins
Plus de pleurs ni de chansons.

Oradour n'est plus qu'un cri
Et c'est bien la pire offense
Au village qui vivait
Et c'est bien la pire honte
Que de n'être qu'un cri,
Nom de la honte des hommes
Le nom de notre vengeance
Qui à travers toutes nos terres
On écoute en frissonnant,
Une bouche sans personne,
Qui hurle pour tous les temps."
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1595
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 66
Localisation : Carcassonne (Aude)

Poésie: Jean Tardieu "Oradour, les Dieux étouffés" 1944  Empty
MessageSujet: Re: Poésie: Jean Tardieu "Oradour, les Dieux étouffés" 1944    Poésie: Jean Tardieu "Oradour, les Dieux étouffés" 1944  EmptySam 12 Mar - 16:12

Cette absence de compréhension face aux preuves du passé nous conforte dans notre lecture de ce monde qui n'est, pour nous, qu'une tentative désespérée du Mal d'imiter la perfection divine sans espoir d'y parvenir.
Nous pleurons et nous tentons d'apaiser, même partiellement, les souffrances de nos frères et sœurs prisonniers de cet enfer, tout en espérant pouvoir au plus tôt y échaper rapidement par la grâce divine de notre salut.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
 
Poésie: Jean Tardieu "Oradour, les Dieux étouffés" 1944
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poésie: Menace
» Poésie: Royauté, Arthur Rimbaud
» Lettres de Jean
» Apocalypse selon Jean
» Évangile selon Jean: 17,1-11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharisme d'aujourd'hui :: Bibliothèque cathare :: Mythes, légendes, contes, etc.-
Sauter vers: