Catharisme d'aujourd'hui
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Catharisme d'aujourd'hui

Forum de discussion de Culture et études cathares et Église cathare de France.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : où l’acheter ?
Voir le deal

 

 La Consolation: le chemin vers la pureté.

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Chantal

Chantal


Messages : 1021
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

La Consolation: le chemin vers la pureté.  Empty
MessageSujet: La Consolation: le chemin vers la pureté.    La Consolation: le chemin vers la pureté.  EmptySam 18 Nov - 15:03

J'aurais probablement beaucoup de difficultés à vous raconter aujourd'hui la première Consolation de la résurgence cathare à laquelle j'ai eu la chance d'assister le 23 mai 2021. Ce sacrement étant porteur pour chacun(e) d'entre nous d'une telle charge symbolique et émotionnelle aussi; pouvoir la retranscrire exigerait  une sage distance que je ne pense pas avoir encore acquise. Ce sacrement est, je pense, pour tout être ayant choisi la démarche spirituelle cathare, et à quelque endroit qu'il se trouve de son cheminement, un moment auquel on se réfère de façon permanente. Définir clairement la pensée de ce moment est pourtant difficile. pour la bonne raison sans doute qu'il se situe hors du présent, dans le domaine de la recherche de soi, de la quête d'une connaissance difficile à atteindre. Aussi, quel bonheur quand au détour d'une lecture, ce moment se trouve concrétisé à nos yeux, par d'autres êtres de chair et de sang ayant vécu, aimé et souffert avant nous dans cette même foi. 
  Il s'agit de la Consolation de Guillelme Cathala, une habitante de Larnat, (vers 1302) portée mourante au Bon Homme Pèire Autier. Cette scène est racontée par Anne Brenon dans « Le dernier des cathares Pèire Autier».
Citation :
…là, dans la quiétude de la maison Issaura, elle reçoit le consolament, de Pèire et Guilhem Autier. Après la cérémonie, au moment de ramener la malade chez elle, en la portant à bras d'hommes avec son frère Guilhem, Raimond Issaura reçoit du Bon Homme Pèire, une recommandation qui peut surprendre: ne surtout pas la toucher à peau nue. Le rituel du consolament aux mourants ne diffère en effet de celui de l'ordination que par une certaine simplification, puisque le malade n'a pas reçu l'enseignement d'un novice, mais la signification en reste fondamentalement la même. La consolée est désormais assimilée à une Bonne Femme. Le consolament, pénitence de tous ses péchés, lui a gagné, avant la mort, le salut de son âme; une rupture de ses vœux monastiques — pauvreté et chasteté, à l'instar des Bons Hommes — le compromettrait irrémédiablement.
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

La Consolation: le chemin vers la pureté.  Empty
MessageSujet: Re: La Consolation: le chemin vers la pureté.    La Consolation: le chemin vers la pureté.  EmptySam 18 Nov - 16:15

Oui, la cérémonie de la Consolation est un moment fort dans la vie d'un novice. Cependant, je tiens à faire quelques rappels.
Contrairement à un concours, un examen ou une promotion professionnelle, ce sacrement ne peut pas être décidé uniquement par une autorité extérieure, mais fait l'objet d'un consensus entre celui qui se pense prêt à le recevoir et ceux qui l'ont encadré pendant son noviciat. Cela nous dit aussi que si le novice se sent prêt à recevoir la Consolation devant l'ecclésia, c'est qu'il a ressenti en lui que le saint Esprit paraclet lui en ouvrait l'accès.
La Consolation aux mourants était destinée à permettre aux croyants d'espérer accéder au salut, même s'ils n'avaient pas sauté le pas d'entrer en noviciat.
Pour autant, la Consolation n'est pas le noviciat, mais simplement la marque de son terme. Donc, une Consolation sans noviciat ne peut garantir le salut, de même qu'un noviciat mal mené à son terme ne le garantit pas davantage.
Aujourd'hui où l'attachement aux rites et notamment à leur caractère merveilleux est moins prégnant dans une population bien plus instruite que celle du Moyen Âge, le croyant sait qu'il doit se préparer tout au long de sa vie, qu'il puisse un jour entrer en noviciat ou pas. La Consolation est donc un moment qui pose un jalon pour l'ecclésia autant qu'il indique son nouveau chemin au consolé.
De la même façon certaines préventions qui avaient cours au Moyen Âge, époque où le corps de la femme était extrêmement "corseté" par la société, sont aujourd'hui sans objet puisque les relations homme-femme sont bien plus lissées.
Un homme peut serrer la main d'une femme ou la voir en maillot de bain sans que cela puisse remettre en question son statut spirituel. En fait les écarts sont davantage induits par les frustrations que par les libertés. Ce n'est donc pas aux autres de veiller à ne pas le corrompre, mais à lui de faire en sorte de rester stable dans ses choix s'il veut justifier le statut qui lui est reconnu.
D'ailleurs nous savons que quelques chrétiens médiévaux, face à l'adversité, ont finalement fléchi.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
 
La Consolation: le chemin vers la pureté.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'écharde dans la chair ; un pas vers le salut ?
» Sur le chemin
» Entamer le chemin
» Carême de la Consolation
» Le chemin de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharisme d'aujourd'hui :: Publications :: Doctrine, vie spirituelle et mise en œuvre quotidienne-
Sauter vers: