Catharisme d'aujourd'hui
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Catharisme d'aujourd'hui

Forum de discussion de Culture et études cathares et Église cathare de France.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -45%
WHIRLPOOL OWFC3C26X – Lave-vaisselle pose libre ...
Voir le deal
339 €

 

 Pratiquer, enseigner, critiquer

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1595
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 66
Localisation : Carcassonne (Aude)

Pratiquer, enseigner, critiquer Empty
MessageSujet: Pratiquer, enseigner, critiquer   Pratiquer, enseigner, critiquer EmptySam 23 Déc - 9:36

Ce prêche va essayer de vous aider à faire le tri dans les très nombreux courants de pensée qui ont le catharisme comme point commun, parfois très léger.
Vous comprendrez qu'en catharisme, comme dans d'autres domaines, la critique est l'ultime refuge de ceux qui ne veulent faire aucun effort ni pour agir, ni pour réfléchir.
J'ai conscience qu'il risque de prolonger un peu la gueule de bois des fêtes de fin d'année.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 959
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

Pratiquer, enseigner, critiquer Empty
MessageSujet: Re: Pratiquer, enseigner, critiquer   Pratiquer, enseigner, critiquer EmptySam 23 Déc - 14:01

Avant la gueule de bois, tu nous mets l'eau à la bouche!
Revenir en haut Aller en bas
Chantal

Chantal


Messages : 959
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

Pratiquer, enseigner, critiquer Empty
MessageSujet: Re: Pratiquer, enseigner, critiquer   Pratiquer, enseigner, critiquer EmptyDim 7 Jan - 16:57

Dans ce prêche se trouvent condensées plusieurs notions essentielles du catharisme. 
Un rappel tout d'abord des qualités essentielles à développer pour notre cheminement , à savoir l'humilité et la bienveillance qui se trouvent en permanence, par notre incarnation, en butte avec ces défauts opposés et bien plus présents que sont la vanité, la sensualité et l'intolérance, nourriture mondaine  de notre ego. 
Or , la spiritualité et la religion sont les inventions humaines par excellence pour combattre ces faiblesses humaines car elles nous interrogent sur la manière de  pouvoir devenir meilleurs. L'une, école de l'humilité ( nous sommes les serviteurs inutiles de Dieu) et l'autre, école de la modestie ( tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien) sont les  atouts les mieux adaptés et pourtant totalement «démodés» dans notre société où  "le prédigéré", le "tout-prêt de la pensée" nous sont  proposés dans  la course effrénée de la vie. " L'oisiveté de la pensée" établie comme diktat,  toute recherche personnelle, spirituelle ou philosophique devient caduque. La philosophie vidée de son sens premier défini par les Grecs est aujourd'hui cantonnée à un système de pensée- privilège d'une élite intellectuelle et universitaire bien peu populaire, et la religion chrétienne dans sa "modélisation catholique" se trouve vidée elle aussi, nous rappelle justement Guilhem, de son  essence première qui est « le choix intime d'une vie spirituelle».  En effet, les croyants catholiques ayant délaissé la recherche personnelle s'en remettent communément aux ministres de la religion quant à l'assurance de leur propre salut et pratiquent leur religion à la carte.  
Pratiquer, enseigner, critiquer, sont des activités humaines quotidiennes qui se trouvent fortement corrélées. Comme nous le rappelle Guilhem, on ne peut agir pratiquer) efficacement sans avoir pris la peine d'apprendre, on ne peut enseigner efficacement sans avoir pratiqué,  et, critiquer sans proposer une action alternative est vain. Ces trois actions désolidarisées donnent de telles figures:
Citation :
Celui qui critique vit hors de sa réalité; celui qui enseigne admet ne pas pouvoir l'atteindre malgré ses espoirs et celui qui agit est le seul qui soit capable de mettre en adéquation ce qu'il croit et ce qu'il est.
La troisième figure nous montre alors, il me semble, l'être humain le plus «abouti». Ce dernier qui  quotidiennement pratique ce qu'il pense tel le philosophe grec et à sa suite Jésus et ses apôtres, cet être en formation est l'éveillé cathare. Mais il n'est pas accompli, seulement en cours d'accomplissement. Le chemin est encore long, il doit veiller à ce que chacune de ses actions soit effectuée dans l'humilité et la bienveillance (la pratique) comme il doit partager ses savoirs tout en continuant à apprendre (l'enseignement) et se retenir de critiquer sans un fondement argumentaire solide. Il est évident que sans l'étude, l'introspection et la méditation, le chemin est vite impraticable.

Guilhem, Pierre de Montech et Vladimir aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Pratiquer, enseigner, critiquer Empty
MessageSujet: Re: Pratiquer, enseigner, critiquer   Pratiquer, enseigner, critiquer Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pratiquer, enseigner, critiquer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'exégèse est à pratiquer avec précaution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharisme d'aujourd'hui :: Église cathare de France :: Vie évangélique :: Cultes mensuels-
Sauter vers: