Catharisme d'aujourd'hui
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Catharisme d'aujourd'hui

Forum de discussion de Culture et études cathares et Église cathare de France.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Jeux, jouets et Lego : le deuxième à ...
Voir le deal

 

 Qui est Marie?

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Chantal

Chantal


Messages : 959
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

Qui est Marie?  Empty
MessageSujet: Qui est Marie?    Qui est Marie?  EmptyMar 3 Jan - 18:50

Après avoir lu la Messe de Sainte Marie, Mère de Dieu et le numéro de Mythologies qui lui est consacré,  je suis  toujours aussi décontenancée face à l'image de ce personnage telle qu'elle est  véhiculée par l'Église catholique.
Les précédents mythologiques de Marie ne manquent pas de couleurs:
Sans parler d'Inanna, une des plus anciennes mères divines connues, ou d'Isis, Ishtar ou encore Astarté , c'est  en  431 au Concile d'Éphèse, que Marie est officiellement proclamée Théotokos «Mère de Dieu». Un siècle et demi plus tard est instaurée la fête de l'Assomption, montée au Ciel de Marie, comparable à l'apothéose des impératrices-mères romaines Faustine la Jeune, épouse de Marc Aurèle et Julia Domna, épouse de Septime Sévère. On peut s'accorder avec Christian-Georges Schwentzel ( professeur d'histoire ancienne à l'université de Lorraine) pour dire que la naissance de Jésus, enfant de Dieu,  par l'intermédiaire d'une jeune fille vierge est plus proche de la mythologie gréco-romaine que les précédents bibliques. La différence réside alors dans la «désexualisation chrétienne» de cette union. Le pneuma «Esprit» ou souffle divin et immatériel, principe fécondant lors de la création du monde (Genèse 1,2)remplaçant le phallus divin des légendes gréco-romaines. 
La conception virginale n'est pas , non plus une nouveauté chrétienne. Plusieurs siècles avant les Évangiles, la déesse Athéna est dite Parthénos (= Vierge en grec) . Or, Athéna est mère d'un fils né "miraculeusement". Le dieu Héphaïstos, divinité de la forge, excité par la beauté de la vierge déesse, avait éjaculé sur la cuisse de cette dernière. La Parthénos qui entendait le rester l'avait repoussé avec dégoût et essuyé le sperme d'un revers de main qui tomba dans la terre. La semence divine  fécondée  par la terre, Gaïa, donna naissance 9 mois plus tard à Érichthonios, considéré comme le fils de la déesse. Athéna,  demeure perpétuellement vierge, totalement vierge si l'on peut  dire.  Ce qui n'est pas le cas de Marie. Son problème , en effet,  c'est bien qu'elle est à la fois Vierge et enceinte. La spiritualisation de la conception n'est que partielle car l'incarnation n'est que repoussée dans le temps puisqu'elle accouchera. Sa spécificité réside dans le fait d'être bien la seule vierge a avoir connu un accouchement.
  Christelle Fairise , docteure en lettres associée à l'équipe «Exégèse biblique, littérature et histoire religieuses» remarque dans son article que  si la croyance en une conception de Marie exempte du péché originel ne posa pas de problème en Orient, ce fut différent en Occident. 
La fête de la Conception  de Marie (conception miraculeuse par ses parents)  célébrée à partir du VIIIe siècle en Orient (le 8 décembre) fut introduite dans la seconde moitié du XIe siècle en Occident où elle posa problème à cause de son origine apocryphe et de son absence de fondement biblique. Une première  querelle dura jusqu'au XIIIe siècle au sujet de la Conception (cf. Augustin puis Bernard de Clairvaux); Marie conçue par Anna et Joachim, ses parents, cette conception est donc empreinte d'un plaisir coupable. Il est intéressant de noter alors que le développement de cette fête se poursuivit malgré les  querelles intestines entre clercs. Une deuxième controverse verra le jour à partir du XIIIe siècle au sujet de la Rédemption.
Pour Thomas d'Aquin (1225-1274) si Marie avait été conçue exempte du péché originel, elle n'aurait pas eu besoin d'être rachetée lorsque Jésus se sacrifia sur la croix pour le rachat de toute l'humanité. La discorde perdurera jusqu'à la moitié du XIXe siècle, avant que la croyance en l'Immaculée Conception devienne un dogme. C'est finalement pour répondre aux réclamations de huit millions de fidèles dans le monde que le pape Pie XII ,après avoir consulté les évêques du monde entier a instauré solennellement à Rome le dogme de l'Assomption de Marie le premier novembre 1950, un nouveau dogme encore une fois digne du paradigme merveilleux judéo-chrétien qui raconte que le corps de Marie au moment de sa mort a été préservé de la  dégradation du tombeau puis, défiant toute loi de la gravité,  élevé en corps et âme à la Gloire céleste.
Et pour finir , en cadeau,  la bulle du Pape Pie X du 8 décembre 1854:
Citation :
« Nous déclarons, prononçons et définissons que la doctrine, qui tient que la bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception par une grâce et une faveur singulière du Dieu tout-puissant, , en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel, est une doctrine révélée de Dieu, et qu'ainsi elle doit être crue fermement, et constamment par tous les fidèles.»
Et bien non! Ma foi n'est pas celle du charbonnier! Si le rôle que le pape lui impute dans cette bulle pût être un temps  plus enviable que celui de la femme adultère sous la loi de Moïse, ou celui de la Marie volage du Talmud de Babylone,  et j'en passe… il reste néanmoins un modèle imposé par des clercs visant à cantonner  la femme dans la société civile  patriarcale.   Pour moi  cette représentation religieuse de la femme, même tardivement divinisée ne ressemble à rien  de spirituel, mais n'a été  qu'un  instrument ( variable dans le temps)  d' une Église toute puissante , pour asseoir sa suprématie et son mode unique de penser et de vivre une spiritualité toujours plus défaillante .Le seul personnage allégorique crédible de Marie est pour moi le concept cathare  d'esprit particulier, à l'instar des anges gardiens envoyés par le principe du Bien , venus apporter assistance à Christ dans sa mission. L'avantage avec les Anges, c'est bien qu'ils n'ont pas de sexe! La preuve de leur réelle pureté.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Paul




Messages : 102
Date d'inscription : 08/11/2021

Qui est Marie?  Empty
MessageSujet: Re: Qui est Marie?    Qui est Marie?  EmptyDim 8 Jan - 15:27

Je trouve cet article très intéressant car il fait écho en moi à mon aversion pour les dogmes catholiques en général et pour celui de l'immaculée conception en particulier. Marie n'avait pas besoin de cela pour être vénérée dans le monde entier y compris par les musulmans. Mais à une époque où beaucoup de familles nobles ou bourgeoises avaient des filles à marier peu ou pas dotées, leurs virginités étaient la seule valeur monnayable en vue d'un bon mariage. En glorifiant la virginité de Marie, l'église catholique a glorifié la virginité avant le mariage et a contribué à valoriser la virginité des filles de bonnes familles. Alors que dans certaines sociétés africaines notamment, le fait d'avoir des enfants avant le mariage est un gage de fécondité. Jean-Paul
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1595
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 66
Localisation : Carcassonne (Aude)

Qui est Marie?  Empty
MessageSujet: Re: Qui est Marie?    Qui est Marie?  EmptyDim 8 Jan - 19:18

Il ne faut pas oublier que l'importance de la virginité de la jeune fille avant le mariage tenait aussi au fait que les connaissances de l'époque ne permettait pas de savoir qui était le père de l'enfant conçu hors mariage. C'était donc une sécurité pour le futur mari de savoir sa femme vierge et d'être le premier, et le seul espérait-il, à la féconder.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 959
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

Qui est Marie?  Empty
MessageSujet: Re: Qui est Marie?    Qui est Marie?  EmptyLun 9 Jan - 18:28

Probablement la plus insidieuse manière de domination masculine. Comme le remarque la philosophe Geneviève Fraisse (in «Féminisme et philosophie», folio essais) nos sociétés contemporaines qui  reposent sur le consentement, la volonté générale et donc le contrat social, se fondent sur un non-dit qui est la propriété des corps des femmes. Il s'agit bien de cela quand les hommes décident des règles sur la virginité des femmes. Le contrat social repose alors sur un implicite, le «contrat sexuel» ou contrat de propriété du corps de la femme.
 Il importe de comprendre   le rôle des femen dans l'histoire de l'émancipation des femmes: avant d'être l'outil politique  d'une revendication, le corps fait l'objet d'une réappropriation par les femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1595
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 66
Localisation : Carcassonne (Aude)

Qui est Marie?  Empty
MessageSujet: Re: Qui est Marie?    Qui est Marie?  EmptyLun 9 Jan - 18:38

On peut même dire que l'appropriation du corps des femmes est un corolaire de la stabilité de la société qui veut organiser et gérer la reproduction pour maintenir un corps social cohérent.
En fait, tout est lié : l'État a besoin d'un corps social cohérent qui a besoin d'organiser la reproduction pour se projeter dans un avenir radieux. Or, la reproduction est dominée par la femme qui est la seule à disposer de la vérité de son lien familial avec l'enfant — ce qui explique la transmission dans le judaïsme —, ce qui met en danger le pouvoir masculin. Il faut donc que la femme devienne un objet pour que l'homme puisse espérer se rassurer sur sa paternité et qu'il constitue sa propre lignée sociale et justifie sa place au sein de l'État. On sait que ce schéma a été régulièrement biaisé, puisque en France 25% des seconds enfants d'un couple ne sont pas du même père que le premier (hors familles recomposées). En fait le seul système social stable est le matriarcat où l'homme n'est qu'un procréateur et les enfants sont mutualisés (Micronésie par exemple). le danger de ce système est l'appauvrissement génétique et l'augmentation des tares.

Chantal aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Contenu sponsorisé





Qui est Marie?  Empty
MessageSujet: Re: Qui est Marie?    Qui est Marie?  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui est Marie?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Évangile de Marie
» Qui était Marie pour les cathares ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharisme d'aujourd'hui :: Bibliothèque cathare :: Mythes, légendes, contes, etc.-
Sauter vers: