Catharisme d'aujourd'hui
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Catharisme d'aujourd'hui

Forum de discussion de Culture et études cathares et Église cathare de France.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -25%
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent ...
Voir le deal
18 €

 

 Marcion de Sinope

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMer 17 Nov - 7:20

Je ne comprends pas exactement de quelle communauté parle A.V Harnack quand il cite le "judaïsme tardif" ???
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin



Messages : 786
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMer 17 Nov - 8:04

Un peu plus de précisions pour situer le contexte (page, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMer 17 Nov - 10:11

Chapitre 4: le critique et restaurateur, page63, sur le choix de Marcion pour l'évangile de Luc;
Citation :
De même, dans le quatrième évangile, le prologue ("Il vint dans son domaine"),la haute appréciation de Jean le précurseur, les noces de Cana, etc., mais aussi toute la mystique propre au judaïsme tardif. .
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin



Messages : 786
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMer 17 Nov - 10:44

Je pense qu'il évoque une pratique juive du premier siècle donnant une importance plus élevée à la mystique.
Cependant, je ne partage pas l'intérêt de Marcion pour Luc et lui préfère nettement Jean, comme le faisaient les cathares médiévaux.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMer 17 Nov - 18:32

Je ne comprends pas non plus vraiment pourquoi Marcion choisit plutôt l'Evangile de Luc pour écrire son propre Evangile, mais il me semble que son principal mérite est d'avoir essayer de rétablir la vérité sur les écrits de Paul. Alors que pendant près d'un siècle, l'Eglise romaine avait relégué l'apôtre dans le camp des hérétiques, je me demande si sans le travail de Marcion, Paul ne serait pas aujourd'hui oublié. . .
J'ai vraiment apprécié, dans "Le Manifeste" de Yves Maris ce fil conducteur qui nous amène de Paul à Marcion. On s'attache à la vie de ces deux personnages avec un égal enthousiasme.  
C'est sur le chemin de Damas (nous dit le philosophe), qu'en pourchassant les hérétiques (les premiers chrétiens)  Paul prit conscience qu'il prenait le mal pour le bien, qu'il obéissait au Diable croyant répondre à Dieu. Suit cette belle phrase si lourde de sens:
Citation :
L'excès de terreur, qu'il s'appliquait à répandre vers ceux que la loi désignait nommément comme ennemis de Dieu, lui dévoila soudain l'impératif de sa propre conscience. L'Esprit était en lui! Et le philosophe de commenter:
Citation :
Cet instant de rupture où les certitudes chavirent, où les valeurs s'effondrent, Paul l'appelle le moment de grâce.
On peut juste regretter que toute personne entrain de faire le mal n'ait pas la chance de connaître pareille illumination. Mais peut-être est-ce justement  l'exception de la situation qui définit "le moment de grâce". . . Paul devient alors un autre, et son concept de Dieu change aussi. Deux Dieux s'affrontent désormais; Celui de la Torah, de la loi positive qui va condamner Jésus à la mort, et le Dieu d'amour qui par son fils envoie la bonne nouvelle aux humains afin de les sauver. La Torah devient
Citation :
...Le service de la mort aux lettres gravées sur les pierres (2 Cor3,7).
Cette loi injuste qui a sacrifié Jésus qui demande crainte et obéissance et qui ôte la liberté de conscience  est donc rejetée par l'apôtre "anarchiste".
A toutes lois perverses, remarque Yves Maris, ( Torah ou Lex Romana. . .) qui établissent des relations diaboliques entre les êtres, Paul opposera désormais la "loi universelle et spirituelle" qui se trouve en chacun de nous. C'est par ce caractère universel que la " conscience éclairée" pourra discerner le Bien absolu. Alors que la loi positive avait pour objet colère, violence et vengeance, la "loi de l'Esprit" a pour objet l'amour, la paix et la liberté.
C'est au nom de cette même non-violence que en 144, son disciple, Marcion de Sinope  demande à l'église romaine de rejeter les écrits hébraïques..
Sur les traces de l'apôtre, Marcion établit l'irréductible opposition entre le Dieu créateur législateur, justicier, attaché aux valeurs mondaines et le Dieu d'amour, inconnu et détaché du monde "dont nul prophète n'a jamais parlé", le Dieu étranger. Or, seul ce Dieu, "que seul le Fils a connu", est apte au Bien, et à pouvoir offrir la rédemption aux hommes.
Grâce aux lettres " authentiques" de Paul et aux mémoires de Luc (épurées selon Yves Maris), il constitue son premier Evangile. Et c'est selon Yves Maris par réaction  que l'Eglise romaine élaborera sa propre Bible composée de l'A.T et d'un choix de documents chrétiens auxquels elle ajoutera les textes de Paul, corrigés, remaniés, parfois gravement spoliés) alors que pendant près d'un siècle elle avait considéré l'apôtre comme hérétique. . .

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMer 17 Nov - 18:35

Encore des erreurs de mise en page que je n'arrive pas à corriger! Désolée!!!
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin



Messages : 786
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMer 17 Nov - 18:50

L'informatique est bête : si tu met une quote dans une quote, il faudra mettre deux /quote à la fin pour revenir à l'état initial.

Pierre de Montech aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMer 17 Nov - 19:08

Merci! Marcion de Sinope 1f607
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Paul




Messages : 66
Date d'inscription : 08/11/2021

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptySam 20 Nov - 10:20

Je voudrais avancer une tentative d'explication au fait que Marcion ait choisi l'évangile de Luc plutôt celui de Jean, préféré par les cathares. Premièrement, Luc est un compagnon de voyage de Paul. Marcion se voulant dans la lignée de Paul il serait normal qu'il se tourne vers Luc. Deuxièmement, l'évangile de Jean est le plus tardif à avoir été finalisé. A l'époque de Marcion, peut-être n'était-il pas encore stabilisé dans sa rédaction au contraire de celui de Luc. A discuter. Jean-Paul.
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin



Messages : 786
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptySam 20 Nov - 10:43

Je ne pense pas que la seconde hypothèse soit à retenir, car Jean date de la fin du premier et début du deuxième siècle, soit plus de quarante ans avant que Marcion ne soit né.
La première hypothèse est tout à fait plausible, car Marcion n'avait pas le recul dont nous disposons pour savoir ce qui se cache derrière le Jean de l'Évangile.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyVen 3 Déc - 19:39

Le livre de A Von Harnack me semble vraiment essentiel à tout croyant cheminant pour comprendre l'histoire de la chrétienté et les fondements de la spiritualité cathare. Le chapitre 9 situe le personnage de Marcion dans un cadre historique très fouillé présentant les diverses communautés religieuses contemporaines de Marcion, ainsi que leurs relations , échanges  et divergences théologiques. Oeuvre instructive pour tout néophyte.
Point 9 (page 122): je ne comprends pas  ce que peut être l'ascèse dualiste.
Note 7 (même page). L'auteur écrit:
Citation :
Les églises gnostiques subsistent à côté de celle de Marcion, notamment à cause du fait que  le dualisme de Marcion n'est pas un vrai dualisme métaphysique.
Cette expression m'échappe totalement.
Parce que Marcion était  convaincu à tort du dualisme de Paul (opposition de principe entre le Dieu de la Loi et le Dieu de L'Evangile; page225), fait conclure à l'auteur que "la manière de penser paulinienne lui est restée absolument fermée". Cette assertion me paraît quelque peu injuste, étant donné le travail produit par Marcion sur les écrits  de l'apôtre.
L'auteur explique très bien  ensuite la "parenté" entre Marcion et Jean, en plaçant l'Evangile de Jean sur le chemin menant de Paul à Marcion, soulignant, entre autres , le thème essentiel qui les relie: Dieu est "esprit salutaire" et " l'amour qui chasse la crainte " ,
. le nouveau
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin



Messages : 786
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyVen 3 Déc - 20:20

A. von Harnack est un protestant. Ne l'oublie pas. il apprécie les choses à la lumière de sa culture.
Marcion parle du Dieu juste et du Dieu bon. Les gnostiques parlaient de bon et du mauvais principe. C'est pour cela que Harnack croit discerner une différence. De même, Paul oppose la loi de Iahvé à la loi d'Amour, ce que Marcion traduit par Iahvé n'est pas Dieu puisque sa loi diffère. Paul n'a pas explicitement dénoncé Iahvé. Cela viendra avec l'Évangile selon Jean (Apollos ?) et avec les chrétiens dits gnostiques (Basilide, Ménandre et Satornil).
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptySam 4 Déc - 12:44

A.Von Harnack a écrit:
Citation :
 On doit donner pour le deuxième siècle à Marcion et à son Eglise une place aussi éminente. . . que celle donnée à la Réforme au seizième siècle.

A suivre sa démonstration, on peut se demander comment aurait évolué l'Eglise judéo-chrétienne, sans ses progrès directement impulsés par Marcion. En effet, c'est parce que Marcion créa son canon en  rattachant l'Evangile aux lettres de Paul, que "la grande chrétienté" par réaction se décida à concevoir le N.T, alors qu'à cette époque les quatre évangiles, connues seulement, selon l'auteur, par quelques communautés marquantes, n'était pas considérées comme documents ayant même valeur que l'A.T.
C'est Marcion, encore, qui le premier a saisi le contenu doctrinal du christianisme pour édifier une théologie sotériologique en opposition à la théologie cosmologique judéo-chrétienne .
Citation :
La grande chrétienté"  n'avait pas de doctrine centralisée, catholique et . . . tout maître chrétien édifiait, enseignait et spéculait de son propre chef.
L'auteur fait ici un état des lieux assez catastrophique de la pratique religieuse judéo-chrétienne de l'époque. En conclusion , on peut admettre, avec lui, que sans cette énergie développée par Marcion, l'Eglise romaine aurait eu  de grandes difficultés à surmonter ses faiblesses, n'aurait peut-être pas conçu le N.T, et aurait conservée une théologie à suprématie cosmologique. C'est quand même merveilleux de voir comment un tel esprit, considéré comme hérétique, aura été utile pour ces adversaires!
Il semble bien qu'en religion, les hérétiques sont bien souvent des personnes éminemment sympathiques. . .
Revenir en haut Aller en bas
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMar 14 Déc - 15:26

Une explication de A.Von Harnack au sujet du choix de l'Evangile de Luc par Marcion: selon lui "l'Evangile de Jean a prospéré dans ses traits généraux à partir du judaïsme et c'est pour cette raison (qu'il) devait rebuter Marcion" (note p176).
Je ne vois pas en quoi l'Evangile de Jean "a prospéré à partir du judaïsme" plus que celui de Luc, celui de Marc ou celui de Matthieu. Alors que je trouvais Jean plus détaché et bien plus innovateur que les trois autres, cette remarque me déstabilise et met en doute la qualité de ma compréhension. . . Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMar 14 Déc - 15:32

Erreur: la note est p 276
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin



Messages : 786
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyMar 14 Déc - 17:27

D'autant que dans Luc on a même une généalogie comme dans Matthieu.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyVen 17 Déc - 16:00

Voici les conclusions ,qui me paraissent importantes à retenir, de A.V Harnack à l'issue de son étude sur Marcion :
Citation :
Rejeter l'A.T au deuxième siècle était une faute que la Grande Eglise a rejetée  avec raison; le conserver au seizième siècle était une fatalité à laquelle la Réformation n'a pas encore été capable de se soustraire; mais depuis le dix-neuvième siècle, le conserver encore dans le protestantisme comme document canonique est la conséquence d'une paralysie religieuse et ecclésiale . 
.Cette assertion me parait applicable à l'Eglise catholique. Pourquoi donc la Grande Eglise a-t-elle eu raison de considérer ce rejet comme une faute au deuxième siècle? N'avait-elle pas plutôt "ses raisons"? Au seizième siècle, cette attitude conservatrice à l'égard de l'A.T, s'explique selon Harnack, par la conviction de Luther selon laquelle  la religion ne pouvait, pour l'éveil des consciences, se passer de la Loi.
S'il ne s'agit donc pas aujourd'hui, écrivait l'auteur en 1923, de rejeter l'A.T ("livre estimable par son originalité et sa signification") on doit néanmoins lui retirer son "autorité canonique" qui ne permet pas de rendre compte de ce qui est réellement chrétien. Redéfinissant la  vision marcionite de la chrétienté A.V Harnack précise:
Citation :
La religion chrétienne comme telle n'est rien d'autre que foi et confiance à la révélation de Dieu dans le Christ. . .  Son message est amour, rien qu'amour.
Enfin, j'ai particulièrement apprécié les références littéraires que l'auteur utilise pour illustrer la modernité  dans la pensée religieuse de Marcion. Il écrit:
Citation :
Les plus profonds connaisseurs de l'âme populaire, telle qu'elle vit aujourd'hui dans les contempteurs du christianisme populaire, nous assurent que seule la proclamation de l'amour qui ne juge pas, mais secourt, peut encore avoir des chances d'être entendue. Ici, Tolstoï se range aussi à côté de Marcion, Gorki également.. .  Marcion se serait reconnu lui-même dans les "misérables et les méprisés" de Tolstoî , dans son interprétation du Sermon sur la montagne... La pièce saisissante de Gorki, les Bas-Fonds, peut tout simplement être désignée comme une pièce de théâtre marcionite; en effet , "l'étranger", qui apparait ici, est le Christ marcionite et " son asile de nuit" est le monde.
Les cathares eux aussi au douzième et treizième siècles avaient tout compris au sujet de cet amour-là. L'Esprit n'a cessé de souffler à travers le temps, seules les consciences ont du mal à le reconnaître. . .
.

Vidal aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin



Messages : 786
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 65
Localisation : Carcassonne (Aude)

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyVen 17 Déc - 16:23

Au 2e siècle se référer au judaïsme permettait d'être accepté par les Romains qui toléraient le judaïsme mais interdisaizent les autres religions.
Ensuite, le judaïsme est devenu un boulet qui a entraîné par le fond ce christianisme détaché de ses fondamentaux.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Chantal

Chantal


Messages : 471
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 67
Localisation : Bayac Dordogne

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyDim 20 Fév - 2:50

Dans  l'étude de Michel Tardieu qui suit le "Marcion" de A V Harnack, j'ai été impressionnée par son travail fait sur les diverses exégèses au sujet de la Transfiguration. Je me propose de vous en faire un résumé pas trop ennuyeux je l'espère, matière à en discuter à notre R.D.V. du 6 mars. Il est vraiment  instructif de voir les différentes façons possibles de comprendre un même texte selon notre propre "sensibilité" spirituelle. Dans le récit de Luc(9,28-36), comme dans celui de Matthieu(17,1-7) ou celui de Marc(9,2-7 Moïse et Elie, parlant avec Jésus de son "exode", apparaissent en gloire à Pierre, Jacques et Jean venus accompagner Jésus dans la prière . Alors qu'une nuée recouvre les trois apôtres, une voix surgit qui fait connaitre à Jésus sa filiation divine.
Citation :
Celui-ci est mon fils bien-aimé, celui qu'il m'a plu de choisir. Ecoutez-le!
. Ce récit, nous dit M. Tardieu posa de grandes questions à la réflexion chrétienne:-De quelle montagne s'agit-il?
                                                 -Pourquoi Moïse et Elie sont-ils dans la gloire de Jésus?
                                                 -Que faut-il entendre par" exode", littéralement "sortie"?
                                                 -Quel est le rôle de la nuée?
                                                 -Pourquoi Jésus se trouve-t-il seul au moment où la voix sort de la nuée?. . etc. ..M Tardieu s'est penché sur diverses exégèses qui proposent alors des réponses bien différentes. Pour les gnostiques, nous dit l'auteur, la transfiguration fut comprise comme " une manifestation de l'unité polymorphique de la puissance attachée à tout corps de résurrection, et donc en premier à celui de Jésus transfiguré". Cette puissance de gloire peut se concevoir alors sous un mode arithmologique, comme totalité des nombres et des lettres de l'alphabet grec( Marcos, Irénée, Clément d'Alexandrie). Elle peut aussi se concevoir,  dans le langage métaphysique, comme la totalité des formes de l'étant( ainsi le Jésus-Qui-est-un-mode-absolu, chez Théodote) ou encore totalité des figures géométriques (évangile selon Philippe; Actes de Jean chapitre 90). Tardieu conclut:
Citation :
On assiste ici, me semble-t-il, à l'exploitation savante au moyen de sciences profanes, de l'idée théologique d'origine judéo-chrétienne, selon laquelle la puissance unique qui forme la gloire du Transfiguré est la mère de Jésus, autrement dit l'Esprit saint
.Le sens de cette association m'échappe totalement...
Les interprétations orthodoxes de la Transfiguration, qui dépendent surtout du point de vue d'Origène, s'attachent, elles, à mettre en évidence une seule allégorie possible pour chaque séquence du récit, afin de  faire croire à une unité biblique en reliant le N.T à l'Ancien, ou bien encore comme dit Guilhem, à "rattacher Jésus à la tradition vétérotestamentaire" Pour Klostermann "le Jésus seul" du récit signifie simplement que les trois, c'est-à-dire Moïse= la Loi, Elie= les prophètes, Jésus= les évangiles n'en font qu'un. Quant à la "nuée lumineuse", signe de la nouvelle alliance, elle symboliserait une théophanie apaisée, à l'opposé de la théophanie du Sinaï qui marque l'ancienne alliance symbolisée par la "nuée ténébreuse" ('Ex 19,16 LXX).
L' entretien entre Moïse, Elie et Jésus (Luc 9,31)
Citation :
. . Apparus en gloire, ils parlaient de son départ qui allait s'accomplir à Jérusalem
. Pour Origène ce "départ" ou "exode" désigne le moment précis de la Passion où les tombeaux s'ouvrent et où les corps de nombreux saints défunts ressuscitent.
Il est intéressant de voir ,à l'opposé, que ces phénomènes relatés par Matthieu (27, 51-52) signifient pour Marcion  la fin de l'ancienne alliance:
Citation :
Et voici que le voile du Sanctuaire se déchira en deux du haut en bas; la terre trembla, les rochers se fendirent; les tombeaux s'ouvrirent, les corps de nombreux saints défunts ressuscitèrent
.
Enfin, la Transfiguration vue par Marcion est bien sûr particulièrement intéressante.
Le texte marcionite nous vient, précise M Tardieu de Tertullien et des "scholies d'Epiphane". IL ne mentionnerait pas les huit jours précédant la Transfiguration, ni le but de l'ascension. Dans le sens évident du texte, Marcion avait repéré une accumulation d'antithèses, opposant Loi et Royaume, ordre ancien et nouveauté angélique. Il montre alors que le récit de la Transfiguration (Luc9,28-36) fait écho à la thèse initiale: Jésus n'est pas un nouveau Moïse conduisant le peuple, il n'est pas non plus Elie revenu sur terre. Luc(9-19)
Citation :
Ils répondirent: Jean le Baptiste; pour d'autres, Elie; pour d'autres, tu es un prophète d'autrefois qui est ressuscité
.(9-22)
Citation :
Il faut que le fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu'il soit mis à mort et que, le troisième jour , il ressuscite
. (9-24)
Citation :
En effet qui veut sauver sa vie la perdra; mais qui perd sa vie à cause de moi, la sauvera.
.

Dans" sa Transfiguration" Marcion développe l'antithèse de la colère.
L'antagonisme réside dans les emblèmes propres des personnages: la "gloire" de Jésus que voient  Elie, Moïse et les trois apôtres et la voix immatérielle du Dieu Etranger qui s'adresse aux chrétiens font face à la nuée, réalité matérielle qui enveloppe Elie, Moïse et les apôtres. L'antagonisme réside aussi dans les passions attachées à chaque représentation du monde: le territoire du Créateur ayant pour centre le mont Sion, et qui s'étend du jardin d'Eden aux montagnes de l'Horeb et du Sinaï est le domaine des colères divines; dans le royaume du Dieu Etranger arrêté par aucune limite, règne la bonté absolue.
La formule de cette antithèse nous est transmise par Ephrem (Contre Marcion I)/ la confrontation de l'Etranger (Jésus, fils du Dieu Etranger) et du créateur (les gardiens de la montagne, Moïse et Elie) porte uniquement sur " le prix de l'humanité". Les gardiens de la montagne concluent un marché avec Jésus parce qu'ils l'ont aimé. Tardieu explique que Marcion imagine cette idée " comme localisation évangélique de la théorie paulinienne du rachat." Paul (Gal 2-20)
Citation :
Ce que je vis maintenant dans la chair, c'est dans la foi que je le vis, celle du  fils de Dieu qui m'a racheté
Pour Marcion, l'humanité appartient de droit au maître de la nuée, ou Créateur; Quant au fils du Dieu Etranger, il aime les humains mais pas le monde où ils vivent; Il est Etranger. Le marché sur la montagne fut le suivant: le créateur remettait au fils du Dieu Etranger, Jésus, les âmes des humains pour qu'ils les purifie, mais en échange le prix à payer était la mort sur la croix.
Et pour finir, l'antithèse de la gloire.
En opposant habilement les dires de Tertullien et la citation plus complète d'Ephrem le syriaque (environ 306-373) M Tardieu conclut ainsi son article:
Citation :
Alors que sur la montagne du Sinaï le Créateur place Moïse dans le creux du rocher et se retourne sans pudeur pour que Moïse ne voit pas sa gloire , sur la montagne de la Transfiguration, le Dieu Bon permet que Moïse et Elie soient dans la gloire de Jésus et voient celui-ci par devant, face à face
. Bien évidemment, ce Dieu -ci inspire plus confiance. Ephrem, lui-même écrivit:
Citation :
Voilà pourquoi les gardiens de la montagne l'aimèrent et conclurent avec lui un marché.
.

.
.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre de Montech




Messages : 288
Date d'inscription : 07/02/2022
Age : 56
Localisation : Bagdad (irak)

Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope EmptyDim 20 Fév - 19:46

Bonsoir à toutes et tous,

La transfiguration me semble être une fable haute en couleur destinée à conforter la branche judéo-chrétienne de l'église naissante dans sa croyance qu'elle est la véritable église.

Selon ce récit, la voix de Dieu lui-même valide, dans une mise en scène digne d'un péplum de l'âge d'or hollywoodien, le lien direct entre Moïse, Elie et Jésus.

Les témoins privilégiés de cette transfiguration sont les apôtres Pierre, Jacques et Jean, futurs piliers de l'ecclésia de Jérusalem, juifs pratiquants qui, si je me souviens bien, continueront à fréquenter la synagogue et à pratiquer les rites juifs après que Jésus aura rejoint le Père et qui s'opposeront par ailleurs à la prédication de Paul en direction des Gentils.

Enfin, Dieu étant étranger au monde, s'il s'avérait que ce récit ne soit pas qu'une fable inventée à posteriori mais ait vraiment été vécu par les trois témoins, la voix qui se manifeste aux apôtres Pierre, Jacques et Jean ne serait elle pas celle du démiurge, du Yahvé de l'Ancien Testament ?

Guilhem et Chantal aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Marcion de Sinope Empty
MessageSujet: Re: Marcion de Sinope   Marcion de Sinope Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Marcion de Sinope
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharisme d'aujourd'hui :: Publications :: Textes cathares-
Sauter vers: