Catharisme d'aujourd'hui
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Catharisme d'aujourd'hui

Forum de discussion de Culture et études cathares et Église cathare de France.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Display One Piece Card Game Japon OP-08 – Two Legends : où la ...
Voir le deal

 

 L'ego et les autres.

Aller en bas 
AuteurMessage
Chantal

Chantal


Messages : 959
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

L'ego et les autres. Empty
MessageSujet: L'ego et les autres.   L'ego et les autres. EmptyMer 23 Mar - 17:55

Je ne résiste pas à l'envie de partager avec vous ce proverbe chilien qui me parait un fondement du christianisme:
"Les gens te pèsent? Ne les porte pas sur tes épaules. Prends les dans ton coeur."
Revenir en haut Aller en bas
Chantal

Chantal


Messages : 959
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

L'ego et les autres. Empty
MessageSujet: Re: L'ego et les autres.   L'ego et les autres. EmptyVen 8 Avr - 9:55

La douce lumière bleue de l'ambulance qui m'emmenait à l'hôpital me rappelait un ver de Jacques Bertin: "L'ambulance, c'est la fille du soleil", et je mesurais la chance que j'avais de pouvoir aller me faire soigner, déjà entourée d'attentions dans un véhicule traversant la nuit calme d'un pays en paix, alors que sur le même continent des milliers d'humains mourraient sur terre, violés par des brutes sans âme, écrasés par leurs tanks, ou sous terre piégés et affamés comme des renards. De quel droit pourrais-je me plaindre d'avoir mal? Qu'est-ce que le mal? J'avais peur de la douleur déjà connue (de la coronarographie) mais je ne pensais pas à ma mort . J'avais seulement peur de la douleur qui allait s'ajouter à la présente quand je pensai alors aux explications de Guilhem sur la répétition de la prière comme moyen "dissociatif". J'ai répété, ces derniers jours, peut-être cent fois, le "Père Saint" quand je sentais revenir la peur. Je le répétais au plus profond de mon silence, lentement, pour tenter de me dissocier de ce faible corps. La prière n'est pas magique bien sûr contre la douleur, mais elle a le don d'apaiser l'âme. Je m'interrogeais aussi encore: "Quelle est la sincérité de ta foi quand c'est la peur qui t'amène à prier?" Ne pas oublier; Dieu n'a pas besoin de moi, c'est moi qui ai besoin de lui.
Aujourd'hui, je sais que je veux être prête quand ce sera le moment de  partir, ne pas avoir peur de la souffrance physique de ce corps qui ne voudra pas lâcher mon esprit.
Si les joies simples de la vie, la lumière d'un matin ensoleillé, le parfum du café, la beauté des arbres, le ronronnement d'un félin. . .nous font entrevoir leur vrai valeur précieuse et fragile une fois la santé recouvrée ,comme il est dommage qu'elles ne puissent imprégner notre âme de façon permanente! je crois bien que cela nous aiderait à devenir meilleurs. Oui, le chemin est long, mais c'est mon  chemin.. .

Vidal et Pierre de Montech aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ego et les autres.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharisme d'aujourd'hui :: Généralités :: Bar du commerce-
Sauter vers: