Catharisme d'aujourd'hui
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Catharisme d'aujourd'hui

Forum de discussion de Culture et études cathares et Église cathare de France.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

 

 Du serment

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Invité
Invité




Du serment Empty
MessageSujet: Du serment   Du serment EmptyJeu 11 Nov - 9:05

Dans l'ouvrage "Catharisme d'aujourd'hui", il est écrit au chapitre "Le renoncement au mensonge et à toute forme de jugement" (Partie La Règle de justice et de vérité. p214 de l'édition de juillet 2015) la phrase suivante :
" La considération du caractère friable de tout témoignage humain nous conduit naturellement à considérer le serment comme un mensonge et ce quelles que soient les conditions où cela pourrait nous être demandé."

Or, le serment est polysémique, et si on se réfère au Larousse, l'une des significations est :
"Affirmation solennelle de quelqu'un en vue d'attester l'engagement de bien remplir les devoirs de sa fonction."

Défini ainsi, le serment n'est que l'expression orale de la prise de conscience d'assumer les responsabilités liées à ses compétences acquises, et ce dans un cadre fonctionnel bien déterminé.

D'où, en quoi, dans ce cas, est-ce un mensonge ?

Et si c'est le cas, pourquoi à la page 212 du même ouvrage, il est demandé au croyant, justement, qu'il "accepte d'assumer les responsabilités liées à ses compétences acquises", ce qui est une sorte de serment fait à soi-même ?

N'aurait-on pas plutôt, à la page 214 un sens limité du serment à la définition : "Affirmation solennelle de quelqu'un en vue d'attester la vérité d'un fait" ?

Cette question du serment est importante, car comme indiqué dans l'ouvrage, elle remet en question les choix professionnels, notamment ceux tenus à une déontologie, même si parmi ceux qui les exercent, certains font preuve d'hypocrisie. Cependant, il y en a d'autres qui s'efforcent de les respecter.

Serait-il possible de développer un peu plus le sujet ?

Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

Du serment Empty
MessageSujet: Re: Du serment   Du serment EmptyJeu 11 Nov - 10:23

La définition nous en donne l'explication.
Citation :
attester l'engagement de bien remplir les devoirs de sa fonction
Notre nature mondaine, par essence corruptible et ignorante de tout ce qui fut, est et sera ne peut en aucune façon s'engager à réussir quoi que ce soit, faute de disposer du libre-arbitre, c'est-à-dire de la capacité à connaître ici et maintenant ce qui sera plus tard. De ce fait et même avec la meilleure bonne volonté du monde, nous ferons ce que notre nature voudra bien nous laisser faire et ce sera focément imparfait puisque nous le sommes.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Invité
Invité




Du serment Empty
MessageSujet: Re: Du serment   Du serment EmptyJeu 11 Nov - 11:28

Si nous ne pouvons faire que ce que notre nature voudra bien nous laisser faire, alors "le renoncement au mensonge et à toute forme de jugement" n'est pas une action volontaire de l'individu, mais juste un état qui évolue en fonction de son cheminement.

De même, à la page 210, il y est écrit " le cheminement que l'on suivra nous amènera, petit à petit, à intégrer naturellement ces éléments dans notre vie quotidienne", les éléments étant ceux de la règle de justice et de vérité. En fait, les éléments s'imposeront d'eux-mêmes, au fur et à mesure de notre cheminement.

Ai-je bien compris l'idée ?

Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

Du serment Empty
MessageSujet: Re: Du serment   Du serment EmptyJeu 11 Nov - 12:02

En refusant de prêter serment nous refusons de nous mettre en état de commettre une faute involontaire, voire inconsciente. Le renoncement n'est ni une action volontaire, ni un état, mais une absence de tout cela.
Oui, nous intégrerons ces éléments, chacun à tour en fonction de ce que notre nature pourra faire. Pour ma part, à titre d'exemple, c'est sans doute l'humilité qui s'est le plus faite attendre.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Invité
Invité




Du serment Empty
MessageSujet: Re: Du serment   Du serment EmptyJeu 11 Nov - 14:42

Merci pour vos précisions.
Je partage votre point de vue pour l'humilité. J'ai la sensation que sa mise en place se fait par crans.

Elle avance d'un cran, très minime, un thème où la vanité disparait comme ça un beau jour, puis d'autres éléments avancent (la non-violence, etc.). Et une fois que chaque élément a progressé un peu, on refait un tour.

Aujourd'hui, le serment, pièce maîtresse de mon métier, et source de mal-être. Ce qui n'était pas le cas il y a encore un an. Il est alors temps de cheminer encore un peu, et d'envisager un changement de carrière : utiliser les mêmes compétences, sans avoir recours au serment. Celui-ci demandera une mise à plat de certains rapports sociaux ... La roue va encore faire un tour, jusqu'au prochain cran. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

Du serment Empty
MessageSujet: Re: Du serment   Du serment EmptyJeu 11 Nov - 15:12

Pour ma part, où le rapport de pouvoir nuisait fortement à l'égalité, j'ai attendu d'être à la retraite pour cheminer plus loin. J'aimais profondément ma profession, mais il est vrai que de disposer d'un droit de vie et de mort sur les autres constitue une responsabilité et un poids.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Jean-Paul




Messages : 107
Date d'inscription : 08/11/2021

Du serment Empty
MessageSujet: Re: Du serment   Du serment EmptySam 13 Nov - 11:37

Les cathares doivent considérer que prêter serment à un instant t sans connaître de quoi l'avenir sera fait, constitue un risque significatif de renoncement à ce serment et donc de mensonge. Après on peut distinguer un serment "pour la vie" d'un serment d'une durée limitée. Plus le serment dure et plus il a des chances de n'être pas respecté. Lorsqu'on distingue les serments attachés à des fonctions c'est qu'ils s'inscrivent dans une durée limitée. Le Président des USA prête serment pour les quatre années de son mandat. Jean-Paul
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

Du serment Empty
MessageSujet: Re: Du serment   Du serment EmptySam 13 Nov - 11:46

Oui, mais tout serment est prêté dans le but de donner à sa parole ou à son action une valeur spécifique. Or, à l'instant où il est prêté, celui qui le prête ne peut pas garantir qu'il respectera son serment. Excepté bien entendu pour quelqu'un qui prêterait le serment de faire le mal.

Chantal aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Invité
Invité




Du serment Empty
MessageSujet: Re: Du serment   Du serment EmptySam 13 Nov - 12:32

Pour un médecin, un avocat ou un expert, le serment est limité, certes, mais pendant toute sa vie professionnelle.

Même si son contenu est surtout une affaire de bon sens, le contexte peut pousser l'individu à en sortir.

Par exemple, pour un expert (ce qui correspond à ma profession et de ce fait, je peux me prononcer) subir des pressions pour rendre un jugement et non un avis technique, fait hélas partie des vices courants, qui lui seront demandés.

Or, son serment lui impose de "donner son avis en son honneur et en sa conscience". Autant dire que juger un individu, alors que la seule visibilité qu'il ait, n'est qu'une partie d'un dysfonctionnement technique, fait exploser ledit serment.

Maintenant si on ajoute l'adhésion au catharisme, qui refuse en plus le jugement, la situation devient alors un beau dilemme.

Cela fait plusieurs années que lle "Nouveau Testament" et "Catharisme d'aujourd'hui" sont mes livres de chevet. Le premier sert plutôt de référence et le second de clé de lecture.

Ils ont ouvert une voie à sens unique (la pilule bleue a été avalée il y a bien longtemps, pour la référence à Matrix faite dans le second). Vous (Guilhem et Jean-Paul) m'avez apporté des précisions. En fait, je m'exprime mal. Vos paroles ont déclenché des ouvertures, qui elles ont été des éléments de réponse (ce qui en soi justifie la nécessité de ne pas être isolé).

Maintenant, il n'y a plus qu'à attendre que la solution s'impose d'elle-même. C'est souvent comme ça que ça se passe avec moi.

Est-ce aussi votre cas ?

Quand vous voyez un point bloquant à votre progression, un beau jour, il disparaît, sans que vous ayez fait la moindre planification rationnelle. Mieux, si une planification est faite, alors le point se débloque en prennant un chemin qui n'était pas celui qui était prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1675
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 67
Localisation : Carcassonne (Aude)

Du serment Empty
MessageSujet: Re: Du serment   Du serment EmptySam 13 Nov - 12:38

Oui, ce déblocage, qui rend évident ce qui n'était qu'une hypothèse, peut prendre des voies très différentes. Rares sont ceux qui ont la chance de Paul d'être aveuglés et de tomber de cheval. Moi, c'est après coup que j'ai compris que j'étais devenu croyant, en regardant simplement le chemin parcouru entre mes interrogations d'hier et mes certitudes du moment.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Contenu sponsorisé





Du serment Empty
MessageSujet: Re: Du serment   Du serment Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Du serment
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharisme d'aujourd'hui :: Publications :: Philosophie et catharisme-
Sauter vers: