Catharisme d'aujourd'hui
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Catharisme d'aujourd'hui

Forum de discussion de Culture et études cathares et Église cathare de France.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
Voir le deal
69.99 €

 

 Les mythes cosmogoniques

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Invité
Invité




Les mythes cosmogoniques Empty
MessageSujet: Cosmogonie & mythes : Satan, Lucifer, Sophia/Yadalbaoth   Les mythes cosmogoniques EmptyMar 14 Juin - 12:26

La chute des anges : corruption du plérôme par malice.

La lice au XIVème siècle est l'action d'un adversaire, d'un compétiteur, d'un concurrent, d'un rival, la malice est le contraire de l'action de coopération
*
La chute de Lucifer :

Adoncques, parler de la chute de Lucifer, c’est évoquer la chute de Satan. Dans La Cène Secrète (Interrogatio Johannis) , écrit ramené de Bulgarie par l’évêque Nazaire, il est rapporté une conversation entre un certain Jean et Jésus. Le Christ évoque avec, me semble-t-il, une certaine émotion l’époque où Sathanas était installé dans la gloire du Père : « Il était en telle gloire qu’il régissait les vertus des cieux…Il était l’ordonnateur de tous ceux qui imitent le Père, sa puissance descendait du ciel jusqu’aux enfers et remontait des enfers jusqu’au trône du Père invisible. Et il observait la gloire de Celui qui meut les cieux ».

Dans Interrogatio Johannis, il est particulièrement bien décrit par Jésus la manière dont Sathanas s’installa dans les Ténèbres entraînant avec lui la cohorte des anges dans sa chute vers la matière. Il ne me revient pas de faire ici un pâle résumé de cette description. En revanche, ma réflexion va se porter sur le pourquoi de cette chute. Car, enfin, Sathanas, prince des cieux, empli de lumière céleste, pourquoi et comment succombe-t-il à l’appel du Principe du Mal, du Néant ? N’avait-il pas le choix ? Pourquoi son libre-arbitre n’a-t-il pas réussi à repousser la tentation des Ténèbres ?

Nous voici confronté au principe du « libre-arbitre » . Les anges, dont Sathanas, étaient-ils dotés de la faculté de choisir entre le Bien et le Mal comme le soutiennent, entre autres, les catholiques ? Postuler que cela est possible c’est avancer l’idée que Dieu leur laissa le libre choix. Il s’agit d’une ineptie majeure dans la mesure où Dieu aurait alors eu la faculté de donner le Bien et le Mal en choix. Or, Dieu, par essence, ne connaît pas le Mal. Dire le contraire c’est dire que Dieu serait alors la cause de ce principe du Mal.
Donner le libre arbitre c’est donner, non pas la faculté de choisir, c’est donner la puissance de faire et le Bien et le Mal. Or, comment les anges créés bons auraient-ils pu se rejeter eux-mêmes puisqu’ils étaient 'pure bonté' ? Comment auraient-ils pu faire en même temps le Bien et le Mal s’annihilant, soudainement, eux-mêmes par un acte inconnu d’eux ? Sathanas, comme les anges, n’a donc pas pu recevoir du Très-Haut ce libre-arbitre, bien que des hommes ignorants nous disent : «il est possible que l’impossible existe et que l’impossible soit possible ». Or, seule la connaissance de l’avenir peut affirmer ce qui advient à un moment donné dans le temps .
« Il faut donc conclure à l’existence d’un autre principe, le principe du Mal qui est cause et origine de la corruption des anges et de tous les maux » .

La chute de Satan-Lucifer fait également l’objet d’une conversation entre Jésus et un autre Jean dans « Le Livre des Secrets de Jean » . On y découvre d’où vient le Principe du Bien et d’où provient le principe du Mal.

Le « Bon principe » :

En effet, en réponse à une question posée, Jésus répond à Jean : « La Monade étant une monarchie, aucun pouvoir ne s’exerce sur elle qui est le dieu et père de toutes choses, le saint, l’invisible établi au-dessus de toutes choses, établi dans son incorruptibilité, établi dans la lumière pure, qu’une lumière oculaire ne peut percevoir. La Monade est l’Esprit ». Jésus ajoute : « Il n’est cependant pas concevable de concevoir cet Esprit comme dieu ou en des termes similaires, car il est plus que dieu, il est pouvoir au-dessus duquel n’existe aucun pouvoir puisque personne n’existe avant Lui ». La description continue pour tenter de décrire l’indescriptible et essayer de nous éclairer sur la bonté, à défaut d’évoquer le bien : « Son Eon est incorruptible, en quiétude, se reposant en silence. Existant avant toutes choses, il est la tête de tous les éons, car sa Bonté dispense tous les éons…». Il s’ensuit une description détaillée de la création des éons-anges, de la «Lumière pure» issue de Barbélô, sa Pronya (c’est-à-dire issu de la pensée de l’incréé lui-même) : «Alors le grand Esprit invisible se réjouit à cause de la lumière qui avait été manifestée par la première puissance, sa Pronya, Barbélo. Et il oignit ce Fils de sa Bonté/Messianité, afin qu’il devienne parfait et qu’il soit sans besoin étant devenu Bon/Christ, puisqu’il l’a oint de la Bonté/messianité que l’invisible Esprit a versée sur lui ». Ce Christ devient le Dieu autogène, fils de Barbélô. « L’Esprit lui donna toute autorité et fit en sorte que la vérité qui est en lui-même fut mise à la disposition de ce Dieu véritable, afin qu’il pense toute chose, Lui, dont le nom ne sera dit qu’à ceux qui en sont dignes. C’est de la lumière qu’est le Christ et d’Incorruptibilité, par le don de l’Esprit invisible, que la tétrade des grandes lumières fut manifestée hors du Dieu autogène afin de l’assister».
Ce long paragraphe m’a semblé utile, bien qu’il ne représente qu’un raccourci du Livre des Secrets. Dans cette approche apocryphe, l’auteur de ce texte montre de quel factor les éons furent créés à la suite de Christ . Parmi eux l’éon Sophia.

Le mauvais principe :

Toujours dans le Livre des Secrets de Jean nous comprenons que Sophia, non par malice mais par ignorance des conséquences à venir de son Acte, « pensa une pensée issue d’elle-même et en accord avec la réflexion de l’Esprit et avec Prescience. Elle voulut manifester la ressemblance de cette pensée qui lui est propre sans que l’Esprit ait manifesté son bon plaisir, sans même qu’il ait fait un signe d’assentiment, sans même que son conjoint, le virginal Esprit mâle, ait donné son consentement ».

Et voici :
« Sa réflexion ne pouvait rester improductive, aussi son œuvre, l’Archonte, sortit d’elle, imparfait(e), ne possédant pas une forme conforme à la forme de Sophia, parce qu’elle l’avait fait(e) sans son conjoint, ne possédant pas (non plus) la figure de Sophia, lui qui est dans l’apparence de la Mère. Il s’écarta d’elle, s’éloigna d’un lieu vers un lieu qui est à l’intérieur de l’endroit dans lequel il avait été enfanté, s’empara d’un autre lieu et se créa un éon flamboyant d’un feu lumineux, celui dans lequel il se tient maintenant… Il (l’Archonte) créa des anges qui sont au-dessous de lui. Il leur dit : « Je suis un Dieu jaloux ! En dehors de moi il n’en existe point d’autre ! ».
Ainsi devrions-nous comprendre le Livre : « Il signifie aux anges qui sont en dessous de lui qu’un autre Dieu existe, car ; s’il n’en existait pas d’autre, de qui serait-il jaloux ?».

Selon le Livre des Secrets de Jean, la chute des anges ne serait pas une chute mais une création du fils de Sophia, nommé Yaldabaôth. Il crée un monde parallèle à celui du Dieu bon en copiant ce monde, en créant des éons à son service, en hiérarchisant sa création, « Il déroba (l’Archonte) de la puissance à la Mère, il ignorait que ceux qui sont supérieurs à sa mère sont multitude. Il disait en effet de sa mère qu’elle seule existait. Voyant la foule nombreuse des anges qu’il avait créés, il s’exaltait au-dessus d’eux ».

Dans Interrogatio Johannis, Sathanas « songea à placer son siège sur les nuées des cieux, car il voulait être semblable au Très-Haut… (Alors) il descendit …sur Terre et descendant toujours…il ne put pas descendre plus bas à cause de la flamme du feu ardent. Sathanas revint en arrière et remplit son cœur de malice, et abordant l’ange de l’air et celui qui était au-dessus des eaux, il leur dit : « Toutes ces choses m’appartiennent ».
*
Nous sommes ici en présence de deux versions concernant la création des anges et de la chute qui s’ensuivit. D’un côté les anges qui n’ont pas de Libre-arbitre et subissent la cause du mal et, dans la version du Livre des Secrets de Jean, les anges sont créés avec l’objectif de servir le Mal.

Le but ultime, malgré ces versions différentes, est que le principe du Mal tente de dominer la lumière. L’homme va alors jouer un rôle premier dans la bataille qui s’annonce. Ce rôle primordial va être donné par Satan, devenu Lucifer, à l’homme pour imposer toujours plus d’anéantissement. Mais ce rôle va se heurter à l’Esprit que le Dieu bon va placer en l’homme… et que Satan-Yaldabaôth va contribuer à établir, le conduisant, lui et ses anges, inexorablement vers sa perte.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal

Chantal


Messages : 959
Date d'inscription : 05/11/2021
Age : 69
Localisation : Bayac Dordogne

Les mythes cosmogoniques Empty
MessageSujet: Les mythes cosmogoniques   Les mythes cosmogoniques EmptyMer 15 Juin - 16:03

Ô, richesse insoupçonnée des mythes! Merci, Gilles-Henri, pour cette lecture difficile mais captivante. La mythologie gnostique n'a vraiment rien à envier aux mythologies  polythéistes. Le Mal donc, selon cette interprétation gnostique, viendrait du fait que l'éon Sophia voulut reproduire un être sans le consentement de l'Esprit, sans le concours de son parèdre mâle. Triste vision de cet éon féminin qui n'est pas sans nous rappeler l'image de Eve telle qu'elle fut véhiculée par les catholiques. Dommage! C'est encore une fois la femme qui est à l'origine de tous les maux. Mais ne nous arrêtons pas sur ce" détail", car à côté de cela l'histoire des archontes semble aussi très intéressante. Et si l'on faisait  le tour de tous les mythes connus, combien de noms listerions-nous pour nommer le Mal? Alors que nous avons tant de difficultés à évoquer le Bien. . .
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem
Admin
Guilhem


Messages : 1595
Date d'inscription : 04/11/2021
Age : 66
Localisation : Carcassonne (Aude)

Les mythes cosmogoniques Empty
MessageSujet: Re: Les mythes cosmogoniques   Les mythes cosmogoniques EmptyMer 15 Juin - 16:21

J'ai suivi la demande de Gilles-Henri et supprimé les messages qui relevaient du mauvais positionnement initial du message de tête.
Pour les personnes désirant suivre une catéchèse j'insiste sur le danger qu'il y a à se disperser tant que l'on n'a pas de bases solides dans le domaine du catharisme.
Revenir en haut Aller en bas
https://catharisme.forumactif.com
Contenu sponsorisé





Les mythes cosmogoniques Empty
MessageSujet: Re: Les mythes cosmogoniques   Les mythes cosmogoniques Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mythes cosmogoniques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharisme d'aujourd'hui :: Bibliothèque cathare :: Mythes, légendes, contes, etc.-
Sauter vers: